A A A
Argent

« J’étais payé trop cher », affirme l’ex-président de la TD

4 novembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Interrogé vendredi à savoir si les dirigeants des banques étaient trop payés, Ed Clark, le président et chef de la direction sortant de la Banque Toronto-Dominion, a répondu « oui » sans hésiter.

Aujourd’hui âgé de 67 ans, l’ex-patron de l’institution financière, qu’il a dirigée pendant près de 12 ans, a quitté ses fonctions vendredi dernier, et est depuis remplacé par Bharat Masrani.

En entrevue avec CBC, il a également admis ne pas avoir trouvé le moyen de régler le problème de l’écart entre le revenu moyen des salariés de la banque et la rémunération de ses hauts responsables.

« Si j’avais pu ‘refaire le monde’ avec une répartition des revenus plus étroite, je l’aurais fait », a-t-il toutefois précisé.

« Donner à ceux qui en ont plus besoin »

Sa solution? Donner de l’argent « aux gens qui en ont plus besoin que vous ».

Durant les années qu’il a passées à la tête de la TD, Ed Clark s’est fait remarquer pour son soutien à la communauté LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres), tant en public qu’au sein de l’établissement qu’il dirigeait.

Il a aussi été à l’origine de la création d’Egale, un centre de conseil pour les sans-abris de la communauté LGBT au centre-ville de Toronto.

Désormais, l’ex-dirigeant entend passer plus de temps à travailler avec son association caritative.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques