A A A
Épargne

Jeunes épargnants sans plan

7 février 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Six jeunes Canadiens âgés de 18 à 34 ans sur dix n’ont pas de plan financier de retraite. Et lorsqu’ils en ont un, ils sont 40 % à l’avoir en tête, pas sur papier, révèle le plus récent sondage annuel de RBC sur les REER.

À l’opposé, 59 % des Canadiens de 55 à 69 ans affirment détenir un plan pour la retraite. Et dans seulement 21 % des cas, il est consigné ailleurs que sur papier.

« Nous conseillons toujours à nos clients d’avoir un plan écrit, car cela leur permet de suivre l’évolution de leur situation et de prendre les mesures appropriées », a commenté RBC.

À l’approche de la date limite de cotisation au REER, la planification financière devient une priorité pour tous les groupes d’âge, mais les Canadiens âgés de 18 à 34 ans sont moins nombreux que les baby-boomers à posséder un REER et à y cotiser.

Alors que 43 % des jeunes Canadiens détiennent maintenant un REER, ce pourcentage est encore loin d’égaler celui des baby-boomers (69 %). De plus, 16 % seulement des jeunes Canadiens détenant un REER prévoient cotiser le montant maximal à leur REER d’ici la date limite du 29 février  2012. Ce pourcentage est pratiquement le double (31 %) pour les Canadiens plus âgés.

Par ailleurs, l’étude de RBC montre une similitude entre les Canadiens des deux groupes d’âge, et ce, malgré les décennies qui les séparent. En effet, tant les jeunes que les baby-boomers estiment peu attrayante la perspective que leur famille doive prendre la relève pour assurer leur soutien financier à la retraite advenant le cas où ils épuiseraient leurs économies de leur vivant (82 % et 91 %, respectivement).

De même, une importante majorité dans les deux groupes d’âge (78 % et 72 %) éprouve de la difficulté à concilier les priorités immédiates tout en épargnant pour des objectifs plus éloignés ou pour la retraite.

« Nous savons que les jeunes Canadiens ont de la difficulté à se représenter leur départ à la retraite et leur dépendance, à ce moment, à l’égard de leur REER comme source de revenus. La retraite peut être un concept abstrait lorsqu’on est au début de sa carrière, qu’on veut acheter une maison, fonder une famille. Ce que les Canadiens, jeunes et moins jeunes, peuvent visualiser, toutefois, c’est l’avenir dont ils rêvent », a indiqué RBC.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000