A A A
Affaires

L’AMF encourage les consommateurs à évaluer leurs conseillers

28 septembre 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Attendez-vous à ce que vos clients vous posent encore plus de questions lorsque vous les rencontrerez.

Dans un effort conjoint, l’Autorité des marchés financiers (AMF), l’Agence de la consommation en matière financière du Canada et le Fonds pour l’éducation des investisseurs ont mis en ligne le programme Vos outils financiers, conçu pour « aider les Canadiens à gérer leurs finances personnelles ».

On y trouve notamment une section consacrée à la planification financière comportant une fiche d’évaluation du travail des conseillers. Les consommateurs doivent répondre à neuf questions. Notamment :

* « Savez-vous combien cela vous coûte annuellement de faire affaire avec votre conseiller financier? »
La fiche d’évaluation dit : « Un conseiller financier devrait pouvoir vous indiquer le coût total de la gestion de vos finances, y compris ses honoraires et les frais inclus, comme les frais de gestion des fonds communs de placement. (Si les frais que vous payez sont supérieurs à 1 % de la valeur de votre portefeuille, demandez-lui de vous suggérer des moyens de les réduire.) »

* « Votre conseiller financier vous recommande-t-il des options à coût peu élevé? »
La fiche d’évaluation dit : « Les frais exigés pour des placements tels que les parts de fonds indiciels, les fonds négociés en bourse et les fonds communs de placement à coût peu élevé sont souvent nettement inférieurs à ceux des fonds d’actions ou d’obligations. Votre institution financière peut offrir des services financiers simples et peu coûteux. Demandez à votre conseiller financier de vous proposer des options à coût peu élevé qui correspondent à vos objectifs et à votre tolérance au risque. »

* « Votre conseiller financier vous offre-t-il des produits d’autres sociétés (ou se limite-t-il à ceux de la société qu’il représente)? »
La fiche d’évaluation dit : « Les produits et les services internes peuvent créer un conflit d’intérêts. Demandez à votre conseiller financier de vous faire des recommandations objectives et de bien vous expliquer les coûts et les avantages des produits internes. »

* « Votre conseiller financier surveille-t-il trop votre compte? »
La fiche d’évaluation dit : « Si votre conseiller financier communique avec vous plus d’une fois par mois sans raison valable, cela peut vous pousser à faire des opérations inutiles et à payer des commissions supplémentaires. Pour la plupart des gens, il est acceptable que l’on vérifie leur budget et leur relevé de compte une fois par mois, et les autres aspects de leurs finances seulement quelques fois par année. Choisissez, avec votre conseiller financier, des produits et des services qui n’exigent pas une attention constante. »

« Si vous avez sélectionné plusieurs réponses indiquant que votre conseiller financier ne vous offre pas les conseils et les services qu’il vous faut, envisagez d’en trouver un dont l’approche correspond davantage à vos besoins », écrit-on sur le site.

Qu’en pensez-vous?

N’hésitez pas à nous écrire :

Saskia Ouaknine
saskia.ouaknine@rci.rogers.com

Rédactrice en chef adjointe
Groupe Conseiller

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000