A A A
Justice

L’AMF veut faire emprisonner un pseudo-conseiller

20 juin 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Entre 2006 et 2010, 38 investisseurs ont perdu plus de 1,5 million de dollars dans les combines du conseiller d’opérette Pierre Veillet, de son acolyte Steeve Goyette et de l’entreprise Distribution Mobile.

Sans être inscrit sous quelque titre que ce soit, Pierre Veillet sollicitait les épargnants pour qu’ils investissent dans Distribution Mobile, rebaptisée plus tard Groupe GDM. L’argent recueilli devait servir à financer des entreprises ayant besoin de liquidités à court terme pour faire d’importantes commandes.

Pierre Veillet promettait des rendements annuels de 40 %. Les investisseurs pouvaient aussi assister à des formations individuelles leur permettant, apparemment, d’accéder à un niveau de partenariat plus élevé et de toucher des rendements encore plus élevés.

L’affaire a mal tourné et l’Autorité des marchés financiers (AMF) a institué une enquête. Résultat : le régulateur a déposé 267 chefs d’accusation contre Pierre Veillet, Steeve Goyette et Distribution Mobile pour pratique illégale de courtier et de placement illégal. Elle entend réclamer des amendes de 4,3 millions de dollars et une peine d’emprisonnement pour Pierre Veillet.

Pour le détail :

* Pierre Veillet, actionnaire majoritaire et administrateur de Distribution Mobile, fait l’objet de 174 chefs d’accusation. Il est passible d’amendes de 2,4 millions de dollars et d’une peine de prison.

* Distribution Mobile fait face à 89 chefs et à des amendes possibles de 1,8 million de dollars.

* Steeve Goyette devra répondre de 4 chefs d’accusation. Il s’expose à des amendes de 28 000 $.

Dans ce dossier, qui se ressemble s’assemble, dirait-on. En effet, Pierre Veillet invitait les investisseurs à rencontrer Alain Côté, de la firme ACGI, pour l’aspect fiscal et comptable des opérations. Or, Alain Côté et ACGI doivent répondre de 185 chefs d’accusation pour exercice illégal de courtier et aide au placement sans prospectus. Ils font face à des amendes de 2,7 millions de dollars et Côté est passible d’une peine d’emprisonnement.

Loading comments, please wait.