A A A
Inflation

L’immobilier québécois reprend du tonus

26 octobre 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

dollars_argent_maison_424

Après un plongeon en début d’année, le marché immobilier québécois redresserait la tête, révèle l’indice de l’habitation Desjardins. En effet, cet indicateur a enregistré une hausse de 0,8 % en septembre, sa première depuis le printemps. L’indice avait reculé de 2,2 % en juillet et de 0,8 % en août.

D’après Desjardins, cette augmentation constitue un pas dans la bonne direction, même s’il est encore trop tôt pour conclure que le ralentissement dans le secteur résidentiel est terminé. L’économiste Hélène Bégin estime que la situation revient progressivement à la normale et le marché retrouve son équilibre, comme en témoigne l’apaisement des prix des habitations.

Dans le marché de la revente, l’activité a ralenti depuis les sommets atteints au début de l’année. Mais à environ 75 000 transactions par mois, elle demeure nettement supérieure à celle qui prévalait pendant la récession.

Pour sa part, la construction neuve a connu une petite poussée en septembre (50 000 unités) par rapport à août (46 900 unités). Toutefois, ce soubresaut n’a pas permis d’effacer la baisse enregistrée au cours des mois précédents. La construction de condos demeure très forte à Montréal et dans les environs. Sur l’île de Montréal, la hausse a atteint 68 % en septembre par rapport au même mois de 2009.

Dans son analyse, Desjardins souligne que la faiblesse des taux hypothécaires, qui demeurent près de leur niveau historique, de même que la bonne tenue de l’emploi créent des conditions propices pour le marché immobilier résidentiel au Québec.


Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000