A A A
Établissements

L’industrie de l’assurance se porte bien au Québec

14 juin 2010 | André Giroux | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

rapport_FMI

Le bénéfice net des assureurs de personnes a augmenté de plus de 60% en 2009, par rapport à 2008, et de 16,1% chez les assureurs de dommages, pour atteindre respectivement 9,1 et 2,8 milliards de dollars.

C’est l’un des constats du Rapport sur les assurances 2009 que vient de publier l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Assurances de dommages

En 2009, le marché de l’assurance de dommages au Québec a connu une légère croissance des primes directes souscrites (1,6%), pour atteindre 7,6 milliards de dollars. « Cette augmentation provient principalement des secteurs des biens personnels et de l’automobile qui se chiffrent à 120,1 et 34,7 millions de dollars, soit une hausse respective de 6,9 % et 1,1 %, indique le rapport. Notons que ces deux secteurs génèrent 65,9 % des primes souscrites au Québec. »

La hausse du bénéfice net (16,1%) provient essentiellement d’une hausse de 14,1% des revenus de placement. « Néanmoins, la rentabilité de ce secteur a diminué par rapport aux années 2005 à 2007, où le résultat technique se situait entre 2,1 et 3,4 milliards de dollars, par rapport à 813,6 millions en 2009. »

À 4,7 milliards de dollars, la valeur totale des sinistres est sensiblement la même en 2009 qu’en 2008.

« Le secteur de l’assurance de dommages demeure bien capitalisé », affirme l’AMF. Les assureurs canadiens affichent un ratio de solvabilité global de 233,5 % tandis que les assureurs à charte étrangère affichent un ratio de 384,5 %. Comme pour l’assurance de personnes, c’est là une amélioration sur 2008.

L’AMF compte 179 assureurs de dommages au Québec. De ce nombre 10,1% ont une charte étrangère et 51,5% à charte québécoise. En 1999, cette part s’établissait à 41,5%.

L’assurance de dommages est moins concentrée que celle des personnes. En matière de primes directes souscrites, les huit principaux assureurs de dommages contrôlent 50% du marché, comparativement à 70% pour les huit principaux assureurs de personnes.

En assurances de dommages, cinq assureurs à charte du Québec contrôlent 32,5 % des parts de marché au Québec, tandis que trois entreprises québécoises contrôlent 38,4% du marché d’assurances de personnes.

Globalement, « l’industrie se porte bien et continue de croître à tous les niveaux », conclut Sylvain Théberge, porte-parole de l’Autorité des marchés financiers. « La crise a peu touché le domaine des assurances. Ce secteur est moins sujet aux aléas que d’autres entités du secteur financier. »

Assurances de personnes

Le volume des primes directes souscrites au Québec en 2009 augmente de 5,6 % par rapport à 2008, pour atteindre 11,5 milliards de dollars.

Le nombre de polices d’assurance individuelle en vigueur à la fin de l’exercice se chiffre à 4,5 millions, en baisse de 0,3 % sur 2008 tandis que le montant total des polices en vigueur se chiffre à 435,3 milliards de dollars, en hausse de 4,6 %.

Quant au nombre de certificats d’assurance collective en vigueur à la fin de l’exercice, il se chiffre à 8,3 millions, en hausse de 0,8 %, tandis que le montant total des polices en vigueur s’élève à 303,0 milliards de dollars, en hausse de 2,6 %.

« Les consommateurs de produits et services financiers se tournent de plus en plus vers les produits d’accumulation offerts par les assureurs de personnes, mentionne le rapport. En effet, l’actif net des fonds distincts a plus que triplé durant la dernière décennie. En 2008 et 2009, plusieurs assureurs ont toutefois revu leurs stratégies d’offre et de couverture de ces produits avec l’avènement de la crise financière. »

La forte hausse du bénéfice net (60%) provient de la remontée des marchés boursiers et de l’amélioration des conditions économiques au Canada. « L’indice composé S&P / TSX a augmenté de 31,2 % en 2009 et les écarts de taux d’intérêt se sont rétrécis », rappelle l’AMF.

Quant aux prestations et participations directes versées aux assurés, elles n’ont augmenté que de 1,6% pour atteindre 7,5 milliards de dollars.

« Le secteur de l’assurance de personnes demeure bien capitalisé », opine le rapport. Le ratio de solvabilité global affiche 231,8% pour les entreprises canadiennes et 241,0% pour les entreprises à charte étrangère. Le ratio « s’est amélioré entre 2008 et 2009 », souligne l’AMF.

L’organisme relève 109 compagnies en assurances de personnes. « Les huit principaux assureurs, en matière de primes directes souscrites, contrôlent plus de 70,0 % des parts de marché. De ce nombre, trois sont des assureurs à charte du Québec et ils contrôlent 38,4 % des parts de marché au Québec. » Les entreprises à charte autres que canadiennes occupent un espace marginal.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000