A A A
Établissements

L’IQPF devient membre du FPSC

10 juin 2010 | Ronald McKenzie et Yves Bonneau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

iqpf_logo

C’est maintenant officiel : l’Institut québécois de planification financière (IQPF) est devenu membre du Financial Planning Standards Council (FPSC). L’entente a été signée à Mont-Tremblant, dans le cadre du congrès annuel de l’IQPF, qui prend fin le 11 juin.

L’IQPF est donc le septième organisme à joindre les rangs du FPSC, dont la mission est de développer, de promouvoir et d’assurer la qualité des normes en planification financière.

«L’IQPF et le FPSC sont des alliés naturels et des chefs de file dans la promotion de la planification financière en tant qu’incontournable d’une saine gestion financière», a déclaré Jocelyne Houle-LeSarge, présidente-directrice générale de l’IQPF.

« Ensemble, l’IQPF et le FPSC, nous parlons d’une voix forte et unie au nom de la planification financière. C’est important de parler de planification financière avant tout parce que les CFP que les Pl. Fin. font essentiellement le même travail. Au bout du compte, nous travaillons selon les standards les plus élevés à améliorer la situation de nos clients, peu importe la provenance de nos membres », a fait remarquer Cary List, président et chef du conseil du FPSC au Canada, qui participait pour une deuxième année consécutive au Congrès de l’IQPF.

En devenant membre du FPSC, l’IQPF se joint à Advocis, à l’Association des comptables généraux accrédités du Canada, à CMA Canada, à l’Institut canadien des caisses de crédit, à l’Institut canadien des comptables agréés et à l’Institut canadien de planification financière.

Une relation de longue date
Bien qu’ils aient décidé récemment d’unir leurs destinées, l’IQPF et le FPSC se connaissent depuis un certain temps déjà. Ils travaillent ensemble à la résolution d’enjeux qui sont dans l’intérêt du public. Ils collaborent

notamment en vue d’une meilleure uniformisation des normes dans l’ensemble du Canada, effectuent des recherches d’intérêt public et œuvrent afin de faire de la planification financière une profession bien établie. « Nous avons formalisé la relation privilégiée que nous avons entreprise l’an dernier avec l’IQPF. Nous sommes réellement ravis des rapports que nous avons maintenant avec nos collègues planificateurs financiers du Québec depuis un an et nous voulions que l’IQPF devienne officiellement le 7e membre de notre conseil », a souligné en entrevue Cary List.

Des projets communs
En 2009, les deux organismes ont conclu un protocole d’entente visant à simplifier le processus d’autorisation d’exercice de la profession de planificateur financier au Québec pour les planificateurs financiers détenant la certification CFP et à l’extérieur de la province, pour les planificateurs financiers du Québec. « Dans un monde idéal, a déclaré Jocelyne Houle-Lesarge, nous aimerions à terme nous entendre sur un seul standard en planification financière. À terme, dans trois ans peut-être, j’aimerais annoncer à nos membres qu’il y a une norme uniformisée canadienne en matière de planification financière. » « Cette perspective me plaît et me rejoint complètement. Je n’osais pas y donner d’échéancier, mais il est clair que nous partageons les mêmes objectifs à moyen et long terme », a renchéri M. List.

M. List a également noté que l’association avec l’IQPF a déjà porté fruit en pratique puisque le FPSC exige dorénavant aux candidats planificateurs qu’ils remettent un plan financier écrit complet comme étude de cas dans le cadre de leur formation menant à l’obtention du titre. Contrairement aux Pl. Fin., les CFP n’étaient pas tenu avant de fournir un plan financier pour obtenir le titre de CFP.

Un franc succès
À propos du congrès annuel de l’IQPF, rappelons qu’il prend fin aujourd’hui, le vendredi 11 juin 2010. L’assemblée générale des membres aura lieu en début de journée, et des ateliers de formation sont prévus jusqu’à la clôture du congrès. L’événement est un franc succès et affiche complet. Quelque 540 participants s’y sont inscrits, comparativement à 534 personnes l’an dernier.

Loading comments, please wait.