A A A
Dollar

La baisse du huard stimule les fonds d’actions étrangères

5 février 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les fonds communs canadiens investissant dans les actions étrangères ont enregistré de solides gains en janvier, notamment grâce à la dépréciation du dollar canadien par rapport aux principales devises mondiales, selon des données publiées mardi par Morningstar Canada.

La chute du huard a aussi été indirectement responsable des bons résultats observés parmi les fonds obligataires durant le mois dernier. Ainsi, 37 des 42 indices de fonds Morningstar Canada, qui mesurent les rendements agrégés des fonds dans diverses catégories de référence, ont affiché des gains en janvier.

Parmi les indices les plus performants se trouvaient ceux qui pistent le rendement des fonds des catégories Actions d’Asie-Pacifique excluant le Japon, Actions de la Grande Chine et Actions d’Asie-Pacifique, qui ont affiché des hausses respectives de 12 %, 10,6 % et 10,3 %.

Le huard déprécié par rapport au dollar américain

Parallèlement, les fonds de la catégorie Actions américaines ont collectivement augmenté de 3,8 %, bien que l’Indice S&P 500 ait reculé de 3 % en dollars américains.

Toujours en janvier, le huard a perdu 8,8 % par rapport à son homologue américain. En Europe, les marchés boursiers français, allemands et britanniques ont affiché d’excellents résultats, qui ont également été alimentés par les effets de devise, et l’indice Morningstar de la catégorie Actions européennes a augmenté de 8,9 % au cours du mois.

Par ailleurs, les indices de fonds des catégories Actions internationales et Actions mondiales ont grimpé respectivement de 8 % et de 6,3 %, et celui de la catégorie Actions des marchés émergents a enregistré une hausse de 9 %.

Effets positifs de la baisse des taux

« Le dollar canadien a poursuivi sa descente jusqu’à présent cette année, se fixant au-dessous de 80 ¢ US pour la première fois depuis le début de 2009, en raison de la chute des cours pétroliers et d’un affaiblissement des perspectives économiques qui ont amené la Banque du Canada à réduire ses taux d’intérêt », a commenté Shehryar Khan, analyste principal de la recherche sur les gestionnaires à Morningstar.

Une baisse des taux qui « a elle-même été l’élément catalyseur des rendements positifs pour les catégories obligataires » en janvier, relève la firme. Les catégories Revenu fixe canadien à long terme et Revenu fixe canadien indexé à l’inflation ont augmenté respectivement de 8,3 % et de 7,3 %, tandis que l’indice de fonds de la catégorie plus diversifiée Revenu fixe canadien a connu une hausse de 3,8 %.

Rendements modestes des fonds canadiens
De leur côté, les rendements des fonds d’actions canadiennes ont été très modérés le mois dernier, « quoique les chiffres d’ensemble cachent les turbulences occasionnées par les secteurs individuels », souligne Morningstar.

Ainsi, l’indice de fonds Morningstar qui piste les rendements des fonds de la catégorie Actions canadiennes a augmenté d’un modeste 0,2 %, suivant de près la hausse de 0,5 % de l’Indice composé S&P/TSX. Néanmoins, précise Morningstar, ces rendements comprenaient une hausse de 15,7 % du secteur canadien des matériaux, ainsi que des baisses de 2,2 % de l’énergie et de 7,7 % des services financiers.

Enfin, les indices de fonds qui mesurent les catégories Actions énergétiques et Actions des services financiers faisaient partie des moins performants, accusant des pertes respectives de 1,8 % et de 7,9 %, tandis que l’indice de fonds de la catégorie Actions de métaux précieux a été le plus performant dans l’ensemble, avec une hausse de 25 %.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.