A A A

La Banque du Canada croit que la crise financière est révolue

9 juillet 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Estimant que les conditions sur les marchés canadiens « se sont améliorées depuis la fin d’avril », la Banque du Canada a annoncé mardi qu’elle ne renouvellera pas les prises en pension à plus d’un jour de 1 milliard de dollars venant à échéance le 10 juillet.

« Les indicateurs des coûts de financement pour les banques […] sont restés relativement stables ces dernières semaines et demeurent bien en deçà de ceux d’un certain nombre d’autres grandes monnaies », a indiqué la banque centrale. Les résultats de la dernière opération de prise en pension à plus d’un jour « confortent cette évaluation », a précisé la Banque du Canada.

Le 23 juin dernier, la Banque du Canada avait déjà mis fin à un financement par appel d’offres de 1 milliard de dollars. Ces deux terminaisons consécutives laissent entendre que l’organisme fédéral croit que la crise financière est révolue. Mais la banque centrale demeure prudente.

Elle maintient son engagement à assurer, « selon les besoins », un apport en liquidités à l’appui du fonctionnement efficace des marchés financiers. « La nécessité de procéder à toute autre transaction sera examinée à la lumière des conditions sur les marchés financiers », a-t-elle ajouté.

La situation est tout autre aux États-Unis. Mardi, Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale, a déclaré que le secteur financier américain subissait encore des pressions considérables. Il a dit qu’il envisageait de lancer, d’ici la fin de l’année, un programme d’aide qui s’adresserait spécifiquement aux maisons de courtage empêtrées dans l’éclatement de la bulle des hypothèques à risque.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000