A A A

La Banque du Canada injectera plus de 20 milliards de dollars dans les marchés financiers au pays

7 octobre 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

En raison des « pressions persistantes » sur les marchés financiers canadiens, la Banque du Canada y injectera, d’ici le mois prochain, plus de 20 milliards de dollars. Le but de cette opération est de s’assurer que les institutions financières au pays ont assez de liquidités pour fonctionner normalement.

Les adjudications auront lieu les 7, 15, 21 et 28 octobre prochains, de même que le 4 novembre 2008. Déjà hier, la Banque du Canada a dû verser 2,4 milliards dans le marché monétaire. C’est la plus importante injection d’argent effectuée au cours d’une seule journée depuis l’éclatement de la crise du crédit. Depuis le 19 septembre, la banque centrale a octroyé 8 milliards de dollars en trois opérations dans les marchés canadiens du crédit à plus d’un jour.

Jim Flaherty, le ministre canadien des Finances, a approuvé sans réserve l’intervention de la Banque du Canada. Tentant de rassurer les contribuables et les marchés, il a déclaré que les exigences de capitalisation auxquelles sont soumises les banques canadiennes étaient « bien supérieures aux normes internationales minimales et à celles utilisées dans d’autres pays ». Les institutions canadiennes, a-t-il ajouté, ont toujours respecté ces exigences de capitalisation et elles continuent de le faire. « Le Fonds monétaire international a déterminé que le système financier canadien est développé, évolué, bien administré et capable de résister à des chocs importants », a précisé le ministre Flaherty.

Aux États-Unis, la Réserve fédérale (Fed) a encore accru lundi les liquidités mises à la disposition des banques, espérant calmer les marchés. Ceux-ci ont très mal réagi au plan de sauvetage, adopté vendredi dernier, qui laisse de nombreuses questions sans réponse. Ainsi, on ne sait toujours pas comment fonctionnera le mécanisme de rachat des actifs à problèmes du système financier.

La Fed a annoncé qu’elle allait offrir 300 milliards de dollars US de plus en octobre et en novembre pour le refinancement des banques, dont elle va de surcroît rémunérer les réserves déposées chez elle. Mais cette mesure n’a manifestement pas rassuré les investisseurs. Ceux-ci semblent déçus par le Trésor américain qui avait promis d’agir rapidement pour mettre en œuvre les nouveaux pouvoirs qui lui ont été conférés par la loi sur le sauvetage des banques. On attend encore les précisions concernant le mécanisme de rachat et le calendrier d’action.

Loading comments, please wait.