A A A
Établissements

La Banque Laurentienne a 165 ans

27 mai 2011 | Fabrice Tremblay | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Banque_Laurentienne_logoTroisième plus ancienne entreprise privée au Québec, la Banque Laurentienne célèbre ces jours-ci ses 165 ans d’histoire. Créée en 1846, l’institution a longtemps porté le nom Banque d’Épargne de la Cité et du District de Montréal.

Plus précisément, l’institution a été fondée le 26 mai 1846 par Mgr Bourget, évêque de Montréal, accompagné d’un groupe de 15 notables montréalais. Une soixantaine d’éminents citoyens se  sont rapidement joints aux fondateurs en tant que directeurs honoraires, dont Louis-Hippolyte Lafontaine, Louis-Joseph Papineau et Georges-Étienne Cartier.

La jeune institution est alors régie par la Loi sur les banques d’épargne de la province de Québec et doit restreindre ses activités à la ville de Montréal uniquement. C’est ce qui explique aujourd’hui la forte concentration de succursales dans la métropole québécoise.

Un Irlandais président
Les fondateurs provenaient de milieux variés et n’étaient pas tous catholiques et francophones. Le premier président de la banque est d’ailleurs un Irlandais d’origine, William Workman, qui devient plus tard maire de Montréal. En 1871, un quart de siècle après sa création, la Banque compte 11 000 clients et les dépôts atteignent 3 millions de dollars. En 1943, alors que fait rage la Seconde Guerre mondiale, la direction adhère à un mouvement de plus en plus répandu et embauche des jeunes femmes, ses premières employées, pour travailler derrière les comptoirs des succursales.

Service à l’auto
Au cours de son histoire, la Banque Laurentienne a eu recours à plusieurs innovations pour s’assurer la fidélité de la clientèle. Dans les années 1970, elle inaugure le service appelé Autobanque. Les clients peuvent dès lors effectuer leurs transactions depuis leur voiture par l’entremise d’un caissier. Elle est aussi la première institutions financières au pays à relier toutes ses succursales entre elles  grâce à un ordinateur central.

Un amendement à sa charte donne à la banque le droit d’exploiter des succursales à l’extérieur du Québec. En 1981, elle inaugure ainsi une première succursale à Ottawa. Inscrite à la Bourse de Montréal depuis 1965, elle s’inscrit à la Bourse de Toronto en 1983. La Banque d’Épargne de la Cité et du District de Montréal conserve son nom jusqu’en 1987, année où elle devient finalement la Banque Laurentienne du Canada.

Aujourd’hui, la Banque Laurentienne gère un actif au bilan de plus de 23 milliards $ et des actifs administrés de plus de 15 milliards $. L’institution, dont le siège social se trouve toujours à Montréal, emploi plus de 3 700 personnes.

Loading comments, please wait.