A A A
Établissements

La Banque Laurentienne est en pleine croissance

3 avril 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


À l’occasion de son assemblée annuelle, la Banque Laurentienne a dressé hier un bilan de ses activités dans ses secteurs d’affaires.

L’institution a rappelé les sept années consécutives de bénéfices records qu’elle a connues. Un bilan qu’elle attribue à la complémentarité et à la diversité géographique de ses activités, à l’impact positif de ses acquisitions et partenariats ainsi qu’à une stratégie très ciblée.

Résultat, elle occupe désormais le 36e rang parmi les quelque 7000 banques établies en Amérique du Nord.

Intégrations réussies chez B2B Banque

Au cours du dernier exercice financier, sa filiale B2B Banque a acquis les sociétés MRS et Fiducie AGF. Les employés de B2B et de ces deux entreprises sont maintenant regroupés dans un seul bureau, au cœur du centre financier de Toronto.

Dans la foulée de ces acquisitions, le total des prêts et acceptations bancaires a bondi de 61 % pour s’établir à 9 milliards, tandis que les actifs administrés ont été multipliés par huit, passant de 3,5 milliards à 28,7 milliards.

« Avec plus de 27 000 conseillers financiers et courtiers desservis, B2B Banque est aujourd’hui une référence pancanadienne en matière de fourniture de produits et services bancaires et d’investissements », estime la Laurentienne.

Des services aux particuliers améliorés

En 2013, la banque a continué d’investir dans la modernisation de ses services aux particuliers par le lancement d’une nouvelle plateforme transactionnelle sur Internet. Elle a également amélioré son offre de produits et services dans le marché des produits d’investissement et de la gestion du patrimoine.

De plus, elle a conclu un accord de partenariat avec le Réseau FADOQ (ex-Fédération de l’âge d’or du Québec) et avec le Réseau des ingénieurs du Québec, ce qui lui donnera accès à un vaste bassin de clients potentiels supplémentaire.

La Laurentienne prévoit que, dans l’ensemble du secteur, « la simplification des façons de faire et des processus permettra aux conseillers de consacrer plus de temps à leurs clients et de mieux les accompagner à tous les cycles de leur vie financière ».

Valeurs mobilières Banque Laurentienne organisera par ailleurs une première « Conférence pour les investisseurs institutionnels sur les petites capitalisations », qui se tiendra le 10 avril à Montréal.

Spécialisée dans les produits à revenu fixe partout au pays, elle gère un actif au bilan de plus de 33 milliards, ainsi que des actifs administrés de plus de 39 milliards.

 À lire : La Laurentienne veut accroître son empreinte hors du Québec

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques