A A A
Établissements

La Banque Royale quitte la Jamaïque

30 janvier 2014 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La Banque Royale abandonne les affaires en Jamaïque. Elle a annoncé qu’elle vendait ses activités au pays de Bob Marley à Sagicor Group Jamaica, opération qui se traduira par une perte de 60 millions de dollars.

Présente dans les Antilles depuis plus de cent ans, la Banque Royale compte plus de 500 employés en Jamaïque.

« Cette opération nous permettra de repositionner avec succès notre division des Antilles et d’axer nos priorités sur les régions où nous détenons une importante part de marché. Nous nous efforçons de renforcer notre rendement commercial, notre niveau de service et notre compétitivité dans les marchés où nous pouvons nous démarquer durablement de la concurrence », a expliqué le numéro un bancaire au pays.

La perte de 60 millions de dollars est due en grande partie à une dépréciation des immobilisations incorporelles acquises par la Royale à la suite de l’achat de RBTT Financial Group en 2008.

La transaction ne devrait pas avoir d’incidence importante sur le ratio des capitaux propres de première catégorie de la Banque Royale au titre du cadre réglementaire Bâle III.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques