A A A
Économie

La Banque Royale recule en Bourse

4 avril 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’action de la Banque Royale a fléchi de près de 3 % mardi à Toronto. Les investisseurs semblent prendre au sérieux les accusations qui pèsent contre la Royale aux États-Unis.

En effet, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) reproche à la Banque Royale d’avoir investi des centaines de millions de dollars dans de faux contrats à terme afin d’obtenir des crédits d’impôt canadiens sur ses portefeuilles d’actions de sociétés américaines et canadiennes. Elle l’accuse d’avoir caché la vraie nature des opérations et a fait de fausses déclarations à une Bourse de contrats à terme.

La CFTC soutient que cette stratégie a été élaborée et exécutée par un groupe de hauts dirigeants de la banque.

La Banque Royale dément énergiquement les allégations de la CFTC, qu’elle estime dénuées de tout fondement, et qualifie cette poursuite d’« absurde ».

« La CFTC est au courant des opérations en question depuis 2005. Ces opérations ont été effectuées conformément aux conditions, à la réglementation et aux processus liés au marché. Bien que cet incident ait peu d’importance sur le plan financier pour RBC, nous prenons la situation au sérieux et entendons défendre énergiquement notre réputation », a déclaré le numéro un bancaire au pays.

Le montant des amendes et des dommages que réclame la CFTC n’a pas été spécifié.

L’action de la Banque Royale a clôturé mardi à 57,10 $, en baisse de 1,64 $.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000