A A A

La Banque Scotia met sur pied une nouvelle politique environnementale pour diminuer sa consommation de papier

22 juillet 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Banque Scotia a annoncé qu’elle mettait en œuvre une série de mesures et pratiques durables en matière de gestion de papier et de conservation d’énergie afin de réduire son impact sur l’environnement.

La Banque veut réduire l’incidence écologique de ses activités en utilisant plus efficacement des produits en papier, en achetant son papier de sources éthiques et durables sur le plan environnemental et en promouvant l’économie d’énergie auprès de ses employés et clients, rapporte Kaz Flinn, vice-présidente, Responsabilité sociale des entreprises, Banque Scotia.

Par cette nouvelle politique environnementale en matière de papier, la Banque Scotia cherche à prendre en compte l’environnement dans ses décisions d’achat, à établir des objectifs de réduction de l’utilisation du papier et à étendre ses programmes de recyclage à l’ensemble de ses activités, à l’échelle mondiale.

« La Banque Scotia s’emploie à promouvoir activement et autant que possible les opérations bancaires électroniques auprès de ses clients », révèle Mme Flinn. Ainsi, 18 000 comptes bancaires d’employés ont été transformés en comptes « sans papier », permettant à leur nombre de se hausser de 109 % depuis 2006. « La Banque s’est également engagée à se procurer de l’équipement de bureau multifonction, lequel combine un photocopieur, une imprimante et un télécopieur en un seul appareil, afin d’accroître son efficacité énergétique et de réduire sa consommation de papier », affirme-t-elle.

Par ailleurs, « en utilisant du papier conforme aux normes du CGF (Conseil de gérance des forêts), le système de certification le plus rigoureux au monde en ce qui concerne les pratiques de gestion forestière, et en s’engageant à utiliser moins de papier et à augmenter ses efforts de recyclage, la Banque Scotia pose des gestes importants afin de réduire l’empreinte écologique de ses activités d’exploitation », ajoute Hadley Archer, directeur, Participation d’entreprises, Fonds mondial pour la nature Canada.

Finalement, en 2007, la Banque Scotia a offert un soutien financier au Fonds mondial pour la nature Canada pour sa collaboration avec l’Association des produits forestiers du Canada. Cette dernière s’est engagée à ce que tout le secteur affiche un bilan carbone neutre (sans crédits compensatoires d’émission de carbone) d’ici 2015.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000