A A A
Établissements

La BMO affiche des profits de 1,07 milliard

3 décembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Banque de Montréal (BMO) a dévoilé hier un bénéfice net de 1,07 milliard de dollars, ou 1,56 dollar par action, au quatrième trimestre.

Ce montant est stable, comparativement à celui enregistré durant la même période l’an dernier.

Le bénéfice net ajusté, lui, a progressé de 2 % par rapport à 2013, à 1,11 milliard, ou 1,63 dollar par action, soit un niveau plus bas que prévu, puisque les analystes avaient anticipé 1,68 dollar par action. La raison? Des revenus plus faibles que prévu dans les divisions des marchés des capitaux et des services bancaires de gros de la banque.

Dividende en hausse de 2 cents

La banque a souligné que ses principales activités bancaires canadiennes avaient offert une solide performance, avec un bénéfice net et ajusté en hausse d’environ 14 % par rapport à l’an dernier, mais que ces bons résultats avaient été partiellement contrebalancés par les déclins de ses segments des marchés des capitaux et de gestion de patrimoine.

Les revenus trimestriels ont atteint 4,34 milliards, contre 4,22 milliards en 2013.

Pour l’exercice 2014, le bénéfice net a grimpé de 3 %, à 4,33 milliards (6,41 dollars par action), tandis que le bénéfice ajusté a progressé de 5 %, à 4,45 milliards (6,59 $ par action).

Les revenus, quant à eux, ont été de 16,72 milliards, comparativement à 16,06 milliards il y a un an.

Par ailleurs, le dividende trimestriel sera haussé de deux cents pour atteindre 80 cents par action ordinaire. Il sera versé le 26 février prochain aux actionnaires inscrits le 2 février 2015.

Gestion de patrimoine

Le bénéfice net ajusté de cette division a été de 253 millions, contre 318 millions il y a un an, montant qui tenait compte d’un gain sur titres de 121 millions.

Compte non tenu de ce profit, le bénéfice net ajusté s’est en réalité accru de 56 millions (+28 %), et le bénéfice net ajusté des activités traditionnelles de gestion de patrimoine s’est établi à 136 millions, pour une hausse de 8 millions (+6 %).

De son côté, le bénéfice net ajusté des activités d’assurance s’est chiffré à 117 millions, s’étant renforcé de 48 millions (+68 %) sur 12 mois.

Avec 794 milliards, les actifs sous gestion et sous administration ont quant à eux, bondi de 242 milliards (+44 %) par rapport à il y a un an. L’acquisition de F&C a généré 150 milliards de cette hausse, précise BMO.

Marchés des capitaux

Enfin, BMO Marchés des capitaux, l’un des segments les plus volatils des activités du groupe, a engrangé un bénéfice net de 191 millions, en baisse de 12 % par rapport à l’an dernier.

La raison ? Une hausse des revenus dans ce secteur a été plus que contrebalancée par une augmentation des dépenses et de plus faibles recouvrements de prêts, selon la banque.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques