A A A
Établissements

La BMO réduit son bénéfice par des coupures préventives

30 mai 2013 | Fabrice Tremblay | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Au deuxième trimestre, le groupe financier BMO affiche un bénéfice net de 975 millions de dollars, en baisse de 5 % par rapport au trimestre correspondant l’an dernier.

Cette baisse s’explique en partie par des charges exceptionnelles de restructuration. La Banque choisit de réduire sa structure de coûts afin d’être dans une meilleure posture en cas de ralentissement de l’économie.

Le bénéfice par action s’est chiffré à 1,42 $, soit légèrement en deçà de la prévision des analystes, qui était de 1,47 $ par action. La BMO annonce par ailleurs qu’elle maintient son dividende à 74 cents par action ordinaire.

Des coûts… pour réduire les coûts
La banque a inscrit une charge de restructuration de 82 millions de dollars durant le trimestre. Selon la BMO, cette mesure vise à harmoniser sa structure de coûts avec « le contexte commercial actuel et futur ». Cette harmonisation s’inscrit dans des mesures plus vastes qui sont en cours et qui visent à rehausser la productivité au sein de la Banque.

« L’accent mis par la direction sur l’efficience organisationnelle résulte d’un engagement pluriannuel. Notre plus haute priorité est d’assurer une croissance durable de nos revenus. Et la gestion rigoureuse de nos charges est une condition permanente de notre croissance rentable », explique Bill Downe, président et chef de la direction de BMO Groupe financier.

Présence américaine profitable
« Pour ce qui est de l’avenir, notre portefeuille d’activités nous procure un avantage et nous sommes bien positionnés pour tirer parti de la conjoncture actuelle grâce à notre présence dans le Midwest américain, dont l’économie s’améliore », note M. Downe.

La croissance des prêts commerciaux a atteint 12 % au Canada, et 17 % aux États-Unis. La croissance des prêts personnels s’est située à 10 % au Canada.

Ces bons résultats ne se sont pas traduits par des hausses de bénéfice au pays. Cette année, la BMO a été la première banque à offrir une hypothèque à 2,99 %. Plusieurs observateurs ont alors souligné qu’il serait difficile d’obtenir une bonne rentabilité sur ces prêts.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000