A A A
Entente

La CIBC conteste le partenariat entre Aimia et TD

13 août 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’action de la Banque CIBC a progressé de plus de 2 % lundi à Toronto. Les investisseurs semblent appuyer la décision prise par la CIBC de contester l’entente conclue entre la société Aimia et la Banque TD à propos du  programme de cartes de crédit associées au plan de fidélisation Aéroplan.

Rappelons qu’Aimia a signé une entente de 10 ans avec la Banque TD pour qu’elle devienne le principal émetteur de cartes de crédit Aéroplan à compter du 1er janvier 2014. Actuellement, c’est la CIBC qui est le principal émetteur. Elle avait jusqu’au 9 août pour égaler les modalités de l’accord.

Or, la CIBC a indiqué qu’elle rejetait le projet d’entente, qu’elle ne considère pas valide. « L’avis et le projet d’entente ont été établis d’une façon qui annule le droit de premier refus de la CIBC et sa possibilité de faire une offre correspondante », a déclaré la CIBC.

Malgré cette chicane, la CIBC continue de négocier avec la Banque TD au sujet de la vente d’environ la moitié de son portefeuille Aéro Or actuel. Les comptes cédés seraient surtout composés de clients qui possèdent uniquement une carte de crédit.

« Les parties s’efforcent d’arriver à une entente, d’effectuer le contrôle préalable et de produire la documentation définitive d’ici le 26 août 2013 », a précisé la CIBC.

S’il n’y a pas d’accord, la CIBC maintiendra ses droits d’exercer ses options juridiques en vertu du contrat existant avec Aimia.

Le titre de la CIBC a clos la séance à 78,47 $, en hausse de 1,56 $.

Loading comments, please wait.