A A A

La confiance des Américains en l’économie est en perte de vitesse en août

14 août 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(14-08-2006)La hausse des prix des ressources énergétiques et le ralentissement dans le secteur immobilier ont miné la confiance des consommateurs américains en août, révèlent les plus récents résultats de l’indice RBC CASH(un indicateur du moral économique des consommateurs et des dépenses des ménages). L’insatisfaction des consommateurs semble répandue, les prévisions économiques ayant le plus affecté leur confiance. La confiance dans la sécurité de l’emploi constitue le seul indice ayant rebondi ce mois-ci. En conséquence, l’indice RBC CASH du RBC Groupe Financier est passé de 80,1 en juillet à 74,8 en août.

« La chute de l’indice global poursuit la tendance baissière en cours depuis février, qui est imputable à la hausse des prix de l’énergie et au ralentissement du marché de l’immobilier, explique T.J. Marta, économiste et stratège, Revenu fixe de RBC Marchés des Capitaux. Le prix du pétrole brut, par exemple, a augmenté jusqu’à près de 20 $ le baril à un niveau record de 77,03 $ au cours des récentes séances, et la moyenne nationale pour un gallon régulier d’essence ordinaire sans plomb a été catapulté de 80 cents à un niveau record de 3,04 $. En outre, le taux hypothécaire sur 30 ans est grimpé de 0,80 % jusqu’à 6,79 % durant cette période, et s’il a baissé ces dernières semaines à 6,42 %, l’accessibilité à la propriété immobilière est retombée à son plus bas niveau depuis 1989 et les ventes de maisons existantes continuent de chuter par rapport à leur sommet de juin 2005. RBC croit que les consommateurs américains continueront de diminuer leurs dépenses au second semestre de 2006. »

L’indice RBC CASH est un sondage national mensuel sur l’attitude des consommateurs à l’égard de l’état actuel et futur des économies locales, de leurs finances personnelles et de l’épargne, ainsi que de leur confiance à faire des investissements significatifs. L’indice global est composé de quatre sous-indices(les indices RBC de la conjoncture, des prévisions, des investissements et de l’emploi)et se réfère à la base de 100 points assignée lors de son introduction en janvier 2002. Pour obtenir les résultats d’août, un échantillon national représentatif de 1 001 adultes américains ont été interrogés du 7 au 9 août par la société d’études Ipsos Public Affairs. La marge d’erreur est de plus ou moins 3,01 %. Voici les points saillants de l’étude :

– La confiance des consommateurs envers l’avenir semble avoir perdu beaucoup de plumes. L’indice RBC des prévisions a chuté de 12 points pour s’établir à 21,8, soit une troisième baisse mensuelle consécutive. Seulement un Américain sur cinq(19 %)croit que son économie locale gagnera en vigueur d’ici six mois, comparativement à 24 % en juillet. Ce chiffre n’est pas statistiquement différent des 21 % qui croient que leur économie locale sera plus mal en point d’ici six mois.

– Toutefois, en août, les prévisions des consommateurs au sujet de leurs finances personnelles ont stagné par rapport à juillet : près de 4 répondants sur 10(37 %)disent s’attendre à des améliorations. Aussi, comme le mois dernier, 15 % d’Américains croient qu’eux-mêmes ou un membre de leur entourage pourraient perdre un emploi dans les six prochains mois en raison de la conjoncture.

– En août, la plupart des évaluations de la conjoncture ne sont pas statistiquement différentes de celles de juillet. L’indice RBC se situe à 92,1, contre 96,6 le mois dernier. Un Américain sur cinq(21 %)juge son économie locale en bonne santé(comparativement à 23 % en juillet)et des proportions semblables estiment leur situation financière personnelle solide(26 %, tout comme en juillet). Les consommateurs se révèlent cependant plus négatifs face à leurs propres circonstances économiques : 53 % ont moins confiance dans leur capacité à effectuer un achat important comme une maison ou une voiture(contre 45 % en juillet), et 48 % se sentent moins à l’aise de le faire pour d’autres achats ménagers(contre 41 % en juillet).

– D’autre part, les Américains sont plus positifs au sujet de la vigueur du marché immobilier résidentiel à venir. Près de 4 sur 10(38 %)pensent qu’il serait propice d’acheter une propriété dans les 30 prochains jours, contre 35 % des répondants en juillet.

– Le sentiment à l’égard du climat des investissements a reculé ce mois-ci. L’indice RBC des investissements a perdu six points pour atteindre 83,2, comparativement à 89,6 en juillet. La confiance générale des Américains dans leur capacité future d’investir s’est maintenue à 41 %, comparativement à 42 % en juillet, mais leurs attitudes à l’égard de gros achats ont considérablement baissé : seulement 28 % ont dit qu’ils seraient plus à l’aise ce mois-ci, contre 35 % en juillet.

– Malgré la morosité générale, la confiance des consommateurs dans la sécurité de leur emploi s’est quelque peu améliorée ce mois-ci après un recul de 7 points en juillet. L’indice RBC de l’emploi pour le mois d’août se situe à 120,5, comparativement à 116,9 le mois dernier. Les pertes directes d’emplois signalées ont diminué, moins de un tiers des répondants(30 %)indiquant qu’eux-mêmes ou un membre de leur entourage a perdu un emploi en raison de la conjoncture au cours des six derniers mois(comparativement à 34 % en juillet). Le pourcentage de ceux qui croient peu probable de vivre une perte directe d’emploi dans les six prochains mois s’est maintenu à 53 %, sans changement par rapport à juillet.

Le rapport complet sur l’indice RBC CASH, cliquez ici.

 

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000