A A A

La confiance des Canadiens en l’économie est ébranlée

17 août 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(17-08-2006)Même si les Canadiens demeurent relativement positifs à propos de l’état actuel de l’économie du pays, leurs évaluations par rapport au futur se sont considérablement assombries en août. Les trois indices de l’Indice de confiance du consommateur de la firme de recherche TNS Canadian Facts ont dégringolé après quatre semaines d’agitations au Moyen-Orient et les mauvaises nouvelles par rapport aux prix de l’essence.

« La confiance des consommateurs a déjà rebondi après de brefs déclins dans le passé, alors il est trop tôt pour affirmer si la baisse représente un épisode mineur ou le début d’une longue période de faiblesse », déclare Richard Jenkins, vice-président de TNS Canadian Facts et directeur de l’étude utilisant l’indice de confiance du consommateur. Sur une base mensuelle, l’indice de confiance du consommateur suit le parcours des attitudes des Canadiens à propos de l’économie. Il fait partie d’une étude globale menée par TNS dans 18 pays. Trois indices produits chaque mois montrent l’évolution de cette confiance face à l’économie : l’indice de la situation actuelle, l’indice des prévisions et l’indice des achats.

L’indice de la situation actuelle, qui inclut l’évaluation des répondants par rapport à l’état général de l’économie et à la situation de l’emploi, s’établit présentement à 115,6, une légère baisse par rapport à 117,9 en juillet. Les consommateurs semblent reconnaître la force sous-jacente des conditions économiques actuelles au Canada. Toutefois, ils se préoccupent de ce que l’avenir réserve à l’économie du pays.

L’indice des prévisions, qui mesure ce que les consommateurs s’attendent à voir arriver dans six mois en regard de l’économie, du revenu des ménages et de l’emploi, a chuté significativement de 104,1 en juillet pour maintenant atteindre 99,5. L’indice du mois dernier était le plus haut jamais enregistré par TNS Canadian Facts depuis que la firme a commencé cette étude il y a deux ans. Le niveau de l’indice des prévisions équivaut présentement à peu près à celui de décembre, mais il est plus élevé qu’il y a un an.

« Les prévisions par rapport au futur sont influencées par les événements mondiaux. Ceux du dernier mois ont clairement préoccupé les consommateurs », a renchéri Jenkins.

L’inquiétude par rapport à l’avenir se manifeste aussi dans l’indice des achats, les récents événements ayant exacerbé la tendance baissière. L’indice a chuté de 3,7 points depuis juillet pour atteindre 91,7, le plus bas niveau des deux dernières années. En effet, seulement le tiers(34%)des Canadiens croient que c’est un bon temps pour effectuer un achat important.

Un total de 1 015 adultes représentatifs de la population canadienne ont été interviewés par téléphone entre le 7 et le 10 août dernier. La marge d’erreur du sondage est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000