A A A

La crise financière en voie de se résorber ?

8 mai 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le Secrétaire au Trésor des États-Unis, Henry Paulson, a déclaré mercredi dernier que le gros de la crise financière serait passé. En entrevue avec l’Associated Press, il a souligné que la situation progressait et que «nous sommes plus près de la fin de la crise que de son début».

L’effondrement du marché immobilier, la crise des hypothèques à risque et la flambée des prix de l’énergie ont poussé les États-Unis au bord de la récession. Afin d’éviter le pire, l’administration Bush et le Congrès ont décidé d’injecter 168 milliards de dollars US dans l’économie, sous forme de baisse d’impôt pour les particuliers et d’allégements fiscaux pour les entreprises.

Les ménages américains ont déjà commencé à recevoir des remboursements d’impôt, sommes qui devraient contribuer à «stimuler l’économie», a indiqué Henry Paulson. Cependant, il a reconnu que la hausse du prix de l’essence à la pompe amoindrira l’impact positif que sont censés produire les remboursements d’impôt.

Selon lui, les difficultés que rencontre le marché immobilier représentent le plus important danger pour l’économie américaine. Certes, il constate une certaine accalmie des marchés des capitaux, mais il précise qu’ils «ne fonctionnent pas encore normalement».

Henry Paulson croit que l’économie américaine reprendra du tonus plus tard dans l’année. Entre-temps, les consommateurs devront composer avec de l’essence à plus de 3,60 $US le gallon (un record absolu), des soins médicaux de plus en plus chers et un marché de l’emploi passablement amoché.

Loading comments, please wait.