A A A
Inflation

La dette de consommation est en hausse fulgurante

12 juin 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La dette à la consommation canadienne a bondi de 122 M$ au premier trimestre, et se chiffre actuellement à 1 544 G$. Cette hausse de 6,9 % sur l’année serait, en partie, redevable aux prêts à tempérament et aux prêts automobiles, tous deux en hausse à 7,6 % et 4,2 %, selon le National Consumer Credit Trends Report du T1 de 2015, publié par Equifax Canada.

Si l’on en croit les données fournies, les consommateurs canadiens auraient tiré parti des faibles taux d’intérêt pour contracter davantage de prêts.

Sans compter les prêts hypothécaires, le taux moyen d’endettement se situe maintenant à 20 910 $, en hausse de 2,7 %.

Malgré ce contexte jugé de plus en plus à risque, le taux recensé de défaut de paiement de plus de 90 jours est de 1,12 %, en légère hausse par rapport à 1,09 $ au T4 2014.

La situation se dégrade dans l’Ouest

Contrairement à la tendance baissière observée dans l’Est du pays, les enquêtes de crédit et les demandes de nouveau crédit affichent une hausse dans l’Ouest.

Les taux de défaut de paiement seraient aussi en progression en Saskatchewan et en Alberta. « Les prix du pétrole et les perspectives économiques futures font encore l’objet de débats, mais l’endettement moyen et le goût des consommateurs pour le nouveau crédit sont encore en hausse », a déclaré par voie de communiqué Régina Malina, directrice principale aux idées décisionnelles d’Equifax. Selon elle, « une surveillance minutieuse est plus importante que jamais. »

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques