A A A
Crédit

La dette moyenne des Canadiens en légère baisse

20 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le taux d’endettement non hypothécaire des Canadiens a légèrement baissé au troisième trimestre 2015, comparativement à la même période l’an dernier, si l’on en croit les dernières données de TransUnion.

Il est en effet passé de 21 379 $ à 21 247 $ en un an, soit une diminution de 0,62 %.

Parmi les grandes villes canadiennes, c’est à Montréal que le taux d’endettement est le plus bas, avec une moyenne de 15 702 dollars par habitant (-1,03 % par rapport à 2014), contre 28 159 $ (-2,16 %) à Calgary, l’endroit où les Canadiens s’endettent le plus. Seuls les habitants de la capitale, Ottawa, ont vu leur dette hors hypothèque augmenter durant la dernière année à 20 050 $ contre 19 983 $ (+0,34 %).

À y regarder de plus près, ce sont les prêts à versements périodiques (-1,27 %) et surtout les plafonds de crédits (-4,66 %) qui ont le plus baissé entre 2014 et 2015. Les prêts automobiles et les cartes de crédit ont quant à eux subi une augmentation annuelle de leur solde de 3 % environ chacun.

« L’endettement des détenteurs de cartes de crédit a augmenté en deux ans, confirme Jason Wang, directeur de la recherche et de l’analyse industrielle à TransUnion, par voie de communiqué. À l’approche des fêtes de fin d’année, nous allons étroitement surveiller la façon dont les dépenses du quatrième trimestre affecteront les niveaux d’endettement des détenteurs de cartes de crédit. »

Niveaux des prêts non-hypothécaires moyens des consommateurs

Produit de crédit Dette au troisième trimestre 2014 Dette au troisième trimestre 2015 Modification annuelle
Tous les produits 21 379 $ 21 247 $ -0,62 %
Prêts automobiles 19 101 $ 19 649 $ 2,87 %
Cartes de crédit 3 634 $ 3 745 $ 3,04 %
Prêts à versements périodiques 22 361 $ 22 077 $ -1,27 %
Plafonds de crédit 30 596 $ 29 169 $ -4,66 %

Toujours selon cette même étude de TransUnion, les taux de défaut de paiement canadiens (ratio de tous les comptes supérieurs à 90 jours ou plus) continuent de se stabiliser au troisième trimestre 2015. Ceux-ci se sont maintenus dans une fourchette étroite de 2,58 % à 2,66 % sur les trois trimestres précédents, et le chiffre du troisième trimestre, qui se monte à 2,60 %, indique que les clients peuvent honorer leurs versements dans les délais. Il s’agit d’une amélioration de 5,5 % par rapport au taux de défaut de paiement de 2,75 % du troisième trimestre 2014.

Notons que la chute de 10 % environ des défauts de paiement sur les prêts à versements périodiques et les plafonds de crédit a joué un grand rôle dans la diminution de ces impayés.

« Les taux de défaut de paiement de plafonds de crédit sont aujourd’hui les plus bas constatés depuis le début du contrôle de ces statistiques, précise M. Wang. Les récentes baisses des taux d’intérêt ont permis aux clients de gérer leurs paiements, mais nous leur conseillons malgré tout de ne jamais oublier de dépenser selon leurs moyens, indépendamment de la hausse ou de la baisse des taux d’intérêt. »

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques