A A A
Argent

La FCEI réclame la fin des prestations de raccordement pour retraite anticipée

19 juin 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) vient de publier un rapport qui risque d’irriter les travailleurs de la fonction publique.

Intitulé Il faut mettre fin à la retraite anticipée dans la fonction publique, ce document dit que les employés du gouvernement fédéral qui prennent une retraite anticipée ont le droit de recevoir une « prestation de raccordement » pouvant totaliser jusqu’à 105 000 $.

« Il s’agit d’un complément de pension versé aux retraités de la fonction publique jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de 65 ans », déplore la FCEI.

En 2010-2011, plus de 55 000 employés du gouvernement fédéral ont bénéficié d’une prestation de raccordement moyenne annuelle de l’ordre de 7000 $, calcule la FCEI. L’âge minimum auquel les fonctionnaires fédéraux peuvent partir à la retraite en touchant une pension réduite est fixé à 50 ans. « Les employés du gouvernement fédéral qui prennent leur retraite à cet âge ont cependant le droit de percevoir une prestation de raccordement qui peut s’élever jusqu’à 105 000 $. Cet avantage n’existe pas dans le secteur privé », dit l’organisme patronal.

Il estime que les Canadiens doivent savoir que, si un fonctionnaire fédéral prend sa retraite à 57 ans ou à 61 ans par exemple, ce sont tous les contribuables qui assument la différence en lui payant l’équivalent de ce que verserait le Régime de pension du Canada. « Voilà encore un avantage dont bénéficient les travailleurs du secteur public, mais qui n’est pas accessible à la majorité des contribuables », se désole la FCEI.

En 2011, le régime de pension de retraite de la fonction publique fédérale a versé environ 2 milliards de dollars aux fonctionnaires ayant pris une retraite anticipée (avant 65 ans). Cela représente 44 % des prestations de retraite totales payées pour cette année qui totalisent 4,6 milliards de dollars.

« Il est inquiétant que les syndicats demandent à ce que les Canadiens qui travaillent dur paient des cotisations au RPC/RRQ plus élevées alors qu’ils paient pour que les fonctionnaires récoltent le beurre et l’argent du beurre », a commenté Martine Hébert, vice-présidente de la FCEI pour le Québec.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000