A A A
Épargne

La génération Y prévoit une retraite confortable

29 janvier 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Près de la moitié (47 %) des 18-34 ans se disent confiants de pouvoir vivre comme ils l’entendent une fois à la retraite, comparativement à un tiers (35 %) seulement des 50-68 ans, selon un sondage publié hier par BMO.

Menée en ligne par Pollara du 12 au 17 novembre auprès de 1 303 personnes, dont 803 actifs âgés de 18 à 64 ans et 500 retraités de tous âges, cette enquête d’opinion nationale révèle aussi que les jeunes de la génération Y pensent qu’ils devront économiser en moyenne plus de 400 000 dollars pour être en mesure de vivre une retraite confortable.

Ce montant représente 60 000 dollars de plus que ce dont les baby-boomers estiment avoir besoin pour assurer leurs vieux jours.

Les objectifs d’épargne

Le rapport de BMO précise également quels sont les objectifs d’épargne en vue de la retraite pour ces deux groupes de répondants, de même que l’épargne qu’ils ont accumulée à ce jour dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REER).

Ainsi, les 18-34 ans jugent qu’il leur faudra économiser en moyenne quelque 441 610 dollars, tandis qu’ils disposent actuellement de 15 194 dollars dans un REER. Leurs aînés, eux, affirment qu’ils auront plutôt besoin d’épargner 385 184 dollars et qu’ils en possèdent déjà 65 394 sous la forme de REER.

« Si l’on tient compte du temps qu’il reste aux jeunes de la génération du millénaire pour épargner en vue de la retraite, il est normal qu’ils aient confiance en leur capacité à atteindre leurs objectifs », explique Jean Richard, vice-président, Gestion de patrimoine à BMO. Au contraire, le fait d’être beaucoup plus proche de l’âge de la retraite incite leurs parents à se montrer moins confiants, poursuit-il.

Inquiétudes autour de la retraite

Toutefois, les « anciens » semblent plus enthousiastes à l’idée de quitter le marché du travail que les plus jeunes, relève le rapport. En effet, un tiers d’entre eux (32 %) se disent pressés de prendre leur retraite, contre seulement 22 % des 18-34 ans.

L’enquête de BMO précise par ailleurs quelles sont les plus grandes sources d’inquiétude concernant la retraite dans ces deux catégories de la population. Sans surprise, la crainte principale, tant pour les jeunes que pour les 50-68, est de ne pas avoir mis suffisamment d’argent de côté pour pouvoir subvenir à leurs besoins (40 % et 44 %, respectivement).

Leurs autres motifs d’inquiétude sont : le déclin des capacités physiques et de la mobilité (38 % chez les jeunes et 43 % chez les baby-boomers); la peur de tomber malade et la perspective de mourir (38 % et 24 %, respectivement); le risque de dépenser plus d’argent que prévu (27 % et 22 %); la crainte de s’ennuyer (29 % et 19 %).

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.