A A A

La gestion du patrimoine prend du tonus à la Banque Nationale

2 mars 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(02-03-2007)Au terme du 1er trimestre de 2007, le secteur de la gestion de patrimoine de la Banque Nationale a affiché un bénéfice net de 45 millions de dollars, en hausse de 22 % sur 2006.

La vigueur des activités de courtage aux particuliers, la croissance des ventes de fonds communs, les revenus tirés de la gestion privée et de la gestion de portefeuille expliquent cette bonne performance. En effet, les revenus totaux du secteur ont progressé de 9 % pour atteindre 224 millions de dollars.

Ce fut moins réjouissant du côté du secteur des marchés financiers, où les profits ont diminué de 4 % pour se chiffrer à 87 millions de dollars. Bien que les revenus totaux aient été en hausse, la diminution des gains sur valeurs mobilières et l’inscription de charges d’exploitation de 168 millions de dollars ont affecté la rentabilité du secteur. La Banque Nationale indique que l’intégration des activités de Credigy Ltd. a coûté 15 millions de dollars. Il faut cependant noter que le 1er trimestre 2007 n’a donné lieu à aucune dotation aux pertes sur créances, alors qu’elles s’élevaient à 1 million de dollars au trimestre correspondant de 2006.

Toutes activités considérées, la Banque Nationale a encaissé un bénéfice record de 240 millions de dollars, en progression de 11 % par rapport à l’an dernier. La première banque au Québec a ainsi battu les prévisions des analystes, qui anticipaient un bénéfice par action de 1,26 $. La Nationale les a confondus, affichant plutôt 1,43 $ par action. C’est 13 % de mieux qu’en 2005.

Quant au rendement des capitaux propres, il a avancé d’environ un point de pourcentage pour s’établir à 20,7 %.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000