A A A

La montée des prix des métaux aide l’indice des prix des marchandises de BMO

11 août 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(11-08-2006)Sous l’effet du redressement marqué des prix des métaux et des minéraux en juillet, l’indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier s’est élevé de 2,7 % pour atteindre 208,8(1993=100). Le marché du pétrole et du gaz et celui de l’agriculture ont aussi gagné du terrain, mais dans une proportion plus modeste.

« Ces gains ont propulsé l’indice de BMO à un niveau supérieur de 15 % à celui de l’an dernier, déclare Earl Sweet, économiste en chef adjoint, BMO Groupe financier. Les marchés des marchandises devraient généralement rester à la hausse jusqu’à la fin de 2006 et pendant une bonne partie de 2007, bien qu’avec une volatilité accrue. »

L’indice du pétrole et du gaz est demeuré relativement stable depuis février, la chute des prix du gaz naturel compensant pour la hausse des prix du pétrole. La même tendance a été observée en juillet, alors qu’une modeste augmentation de 1,9 % portait l’indice à un niveau légèrement inférieur à celui de février. La hausse des prix du pétrole est bien sûr imputable à l’accroissement de la violence au Moyen-Orient, indique M. Sweet. Pour ce qui est des prix du gaz naturel, ils ont glissé pendant les trois premières semaines de juillet, les températures modérées réduisant la demande pour la production d’énergie, mais ils ont repris un peu de force durant la canicule de la fin juillet et du début août.

En juillet, le sous-indice des métaux et des minéraux a récupéré une bonne partie de ses pertes de juin, avec des gains largement répartis de 7,3 %. Les prix des métaux industriels ont été stimulés par la réduction des stocks et les préoccupations à l’égard de l’offre, tandis que le conflit au Moyen-Orient et la faiblesse prévue du dollar américain ont soutenu la hausse du prix de l’or. « La faiblesse des stocks, la croissance limitée de la production et la demande qui demeure vigoureuse devraient maintenir les prix des métaux à des niveaux élevés jusqu’à la fin de l’année », a déclaré M. Sweet.

Le sous-indice des produits forestiers est resté stable avec une hausse de 0,2 %, préservant la tendance stationnaire observée depuis le début de l’année. Cette tendance relève de la neutralisation des volets des pâtes et papiers et des produits du bois, de l’augmentation des prix de la pâte commerciale, de plusieurs catégories de papier d’écriture ayant été annulées par un fléchissement des prix du bois d’oeuvre et des panneaux structuraux, ainsi que de la forte opposition de l’industrie canadienne à l’entente canado-américaine sur le bois d’œuvre.

Le sous-indice de l’agriculture a progressé de 3 % en juillet et dépasse de près de 20 % le niveau enregistré à la même période l’an dernier. La sécheresse, des conditions climatiques défavorables dans plusieurs régions agricoles importantes, ainsi que des récoltes et des stocks des principales céréales plus bas que prévus, sont responsables de cette montée des prix. M. Sweet croit que ceux-ci pourraient poursuivre leur ascension dans les prochains mois si le mauvais temps continuait d’entraver la production.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000