A A A
Lecture

La nouvelle ABF de Kronos

17 juin 2015 | François Laporte | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

ABF VERSION GRATUITE

La nouvelle mouture de la version gratuite de l’analyse de besoins financiers (ABF) de Kronos Technologies est disponible en ligne depuis fin février. Cet outil offre toutes les qualités recherchées dans une ABF : établir les besoins de votre client, cerner rapidement les occasions de vente en assurance et en placement et produire des rapports pertinents incluant tableaux et graphiques.

ABF VERSION PAYANTE de KRONOS FINANCE

Cette version nécessite un abonnement, dont le tarif s’élève à 55 $ par mois.

PAS DE DOUBLE SAISIE

Lorsqu’utilisée avec la version payante de Kronos Finance, cette ABF permet de travailler sans double saisie des données clients.

ÉCONOMIE D’ERREURS ET D’OMISSIONS

De plus, si votre Kronos Finance est alimenté avec des données à jour de vos clients (datafeed du back office et/ou courtier), aucun danger d’oublier une donnée : elles sont intégrées directement dans l’ABF !

MOBILITÉ

Où que vous soyez, vous pouvez compléter les analyses directement avec votre client, sur votre tablette ou votre ordinateur portatif.

CONFORMITÉ ET TRACE

Vous conservez l’historique des modifications effectuées dans l’ABF de votre client. Cela vous permet de comparer les différentes versions entre elles et de retracer l’historique de chaque client.

ABF Version gratuite
http://kronos-abf.ca/

Kronos Finance
http://kronostechnologies.com/

COMPLICITÉ DU CLIENT ET ÉCONOMIE DE TEMPS

Vous pouvez donner à votre client un accès sécurisé à son ABF en mode lecture, ou même le rendre complice de ses affaires en l’autorisant en mode écriture. Il pourra ainsi lui-même compléter ou mettre à jour son bilan et son budget. Tadam! Une économie de temps fou pour vous et un client drôlement impliqué!

Bref : une (r)évolution dans votre façon de travailler!

Toujours plus de bruit

Dans les années 80, il n’y avait pas d’ABF, de Connaissez votre client (CVC), de profil, etc. Rien que des clients, du papier et le courrier.
En langage mathématique, c’était n + n.

Dans les années 90, on a ajouté le cellulaire, l’internet, les courriels, les PDF et les bases de données.
C’est devenu n x n.

À partir de 2000, c’est l’avalanche :

  • Téléphones intelligents et/ou IP, tablettes, scanneurs;
  • Propositions et placements en ligne;
  • Divulgations, autorisations et exigences telles que : rémunération, frais, conflits d’intérêts potentiels, ABF complète, CANAFE, étranger politiquement vulnérable (EPV), prise de notes obligatoire, inspections, UFC, etc.;
  • Gestion des mots de passe;
  • Mises à jour des systèmes;
  • Facebook, Twitter, LinkedIn, etc.

Aujourd’hui, c’est Nn… Bref du bruit.

Le conseiller moderne, avec les outils et logiciels appropriés, peut naviguer sans se perdre dans ce paysage chaotique et multidimensionnel… tout comme l’astronome qui, avec les bons algorithmes, peut extraire le sens du bruit cosmique.



• Ce texte est paru dans l’édition de juin 2015 de Conseiller. Il est aussi disponible en format PDF.
Vous pouvez également consulter l’ensemble du numéro sur notre site Web
.


François Laporte est conseiller en sécurité financière et représentant en épargne collective auprès d’Investia Services Financiers Inc. On peut le joindre à francois.laporte@cgocable.ca.

 

 

Loading comments, please wait.