A A A
Argent

La plus grande erreur des riches investisseurs

24 mai 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

oups_erreur_425La plus grosse bourde que commettent les investisseurs ayant au-delà d’un million de dollars d’actifs est désormais connue, si on se fie aux résultats d’un récent sondage mené à l’échelle mondiale publié par la firme de consultants deVere Group.

En tête de lice des erreurs les plus courantes? Ne pas diversifier suffisamment son portefeuille, ont admis 27 % des répondants.

D’autres erreurs ont été avouées par les 652 riches investisseurs provenant du Royaume-Uni, des États-Unis, du Moyen-Orient, de l’Asie et de l’Afrique. Quelque 23 % d’entre eux ont admis regretter de ne pas avoir investi plus tôt, 20 % ont dit être trop concentrés sur les bénéfices à court terme, 15 % ont ajouté être trop enclins aux décisions sous le coup de l’émotion et 8 % croient qu’ils auraient dû conserver des réserves liquides plus importantes.

TOUT LE MONDE FAIT DES ERREURS

Le grand patron du deVere Group, Nigel Green, ne s’en cache pas : tout le monde fait des erreurs.

« Tous les investisseurs sérieux – je m’inclus là-dedans – ont fait des erreurs en investissant, erreurs qui auraient pourtant pu être facilement évitées », dit-il sur le site web de sa compagnie.

Selon lui, la manière la plus efficace de ne pas les commettre est simple : avoir recours aux services d’un conseiller.

« C’est presque universellement reconnu qu’avoir des conseils d’un professionnel en services financiers permet d’éviter la plupart des erreurs les plus répandues, et qui ont été identifiées par les riches investisseurs dans notre sondage », ajoute M. Green.

La meilleure solution est de demeurer sensible aux marchés, de s’adjoindre les conseils d’un professionnel et, si possible, d’apprendre des erreurs commises par d’autres afin de ne pas les répéter, estime-t-il.

DIVERSIFICATION NÉCESSAIRE

Revenant sur la plus grande erreur des riches investisseurs, Nigel Green martèle qu’il est impératif de s’assurer qu’un portefeuille soit bien diversifié.

« C’est fondamental, dit-il. Pourtant, c’est surprenant de voir à quel point plusieurs oublient de le faire. Posséder un portefeuille bien diversifié permet d’aplanir les risques et de mieux se positionner pour tirer avantage des opportunités du marché. »

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques