A A A
Établissements

La plus vieille banque du monde… sur le point de rendre l’âme?

6 février 2013 | La rédaction

  • envoyer
  • imprimer

La banque Montei dei Paschi, à Sienne, en Italie.

Une autre histoire impliquant une grande banque menacerait la stabilité du secteur financier européen. En effet, la banque italienne Monte dei Paschi di Siena (BMPS) pourrait faire face à la justice, dans une affaire qui fait les choux gras des médias italiens et européens depuis près de deux semaines.

Un scandale qui pourrait avoir des conséquences très fâcheuses pour BMPS, puisque l’institution financière devait recevoir dans les prochains jours un prêt de près de 4 milliards d’euros, dans le cadre d’un plan de sauvetage de l’État italien. Ce prêt serait-il compromis?

L’histoire débute en 2008, alors que la BMPS acquiert une autre banque, Antonvenetta, pour la coquette somme de 9 milliards d’euros. Le prix d’achat aurait été gonflé (de près de 2 milliards d’euros, selon les médias européens) pour financer de multiples pots-de-vin liés à l’acquisition. C’est du moins la théorie des magistrats italiens.

EN BREF

La banque Monte dei Paschi a été créée en 1472. À l’époque, le Monte di Pieta (mont de piété) avait été fondé par les magistrats de Sienne pour venir en aide aux pauvres. Elle fut une banque publique pendant la majeure partie du 20e siècle, avant sa réorganisation de 1995 et son introduction en Bourse en 1999.

Comptes masqués et pertes dissimulées

BMPS aurait également mené certaines opérations risquées entre 2006 et 2009, impliquant des produits dérivés. Ces opérations auraient permis à la BMPS de masquer ses comptes et d’ainsi dissimuler des pertes… La Banque centrale d’Italie, alors dirigée par Mario Draghi, désormais président de la Banque centrale européenne, a réagi très tardivement, soit en 2011.

La banque a absolument besoin du prêt de l’État italien si elle veut éviter la faillite, qui fragiliserait par ailleurs d’autres grandes banques italiennes. C’est donc la stabilité de tout le secteur bancaire européen qui est potentiellement menacée, ainsi que la stabilité économique de l’Italie, dont la situation s’était nettement améliorée depuis quelques semaines.

À trois semaines des élections législatives italiennes, quelle sera la décision du gouvernement de Mario Monti?

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000