A A A
Dollar

La rémunération des dirigeants de la Nationale en hausse

12 mars 2018 | La Presse Canadienne | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Top_40_gestionnaires_fonds_hausse_425Les cinq plus hauts dirigeants de la Banque Nationale ont vu leur rémunération globale s’établir à près de 30 millions de dollars, en hausse de 12 %, lors du dernier exercice, au cours duquel l’institution financière a affiché une hausse de ses profits nets.

Son président et chef de la direction, Louis Vachon, a vu sa paye totale atteindre 9,34 millions de dollars, en progression de 15 % par rapport à l’année précédente. Son salaire de base est demeuré à 1,12 million de dollars, mais sa prime annuelle a bondi de 74 %, à 2,4 millions de dollars.

La rémunération globale combine notamment le salaire de base, les primes ainsi que les contributions aux régimes de retraite.

Ces informations figurent dans la circulaire de sollicitation envoyée aux actionnaires de la sixième banque canadienne en importance en vue de son assemblée annuelle prévue le 20 avril, à Drummondville.

« La banque a enregistré une performance opérationnelle robuste et une rentabilité record, explique-t-on dans la circulaire sur l’aspect de la rémunération. Le cours de son action a atteint de nouveaux sommets et la banque a généré des rendements parmi les meilleurs de l’industrie pour ses actionnaires. »

Au cours de l’exercice 2017 terminé le 31 octobre, la Banque Nationale a engrangé un bénéfice net de 2,02 milliards de dollars, ou 5,38 $ par action, par rapport à 1,25 milliard de dollars, ou 3,29 $ par action, en 2016. Ses revenus ont progressé de 13 %, à 6,6 milliards de dollars. Dans son document envoyé à ses actionnaires, l’institution financière souligne également que 87 % de la rémunération de ses hauts dirigeants est «variable et à risque ».

QUELQUES CHIFFRES…

C’est le chef de la transformation et premier vice-président à la direction Ricardo Pascoe qui arrive au deuxième rang des plus hauts salariés, avec une rémunération globale de 7,36 millions de dollars, en progression de 15,8 %.

Le premier vice-président à la direction des marchés financiers, Denis Girouard, est le seul à avoir vu son salaire total fléchir, puisqu’il s’est établi à près de 7 millions de dollars, en baisse d’environ 6,9 %.

Pour sa part, la première vice-présidente à la direction, particuliers et entreprises, Diane Giard, qui vient d’annoncer son départ à la retraite, a vu sa rémunération globale atteindre 3,62 millions de dollars, ce qui constitue une progression de 21 %.

Celle-ci a touché une prime annuelle de 1,42 million de dollars, alors que l’année précédente, ce montant avait été moins élevé, soit de 817 950 $. À la Bourse de Toronto, l’action de la Banque Nationale a clôturé à 63,07 $, en hausse de 32 cents, ou 0,51 %.

La rédaction vous recommande : 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000