A A A
Épargne

La retraite n’est plus ce qu’elle était

2 octobre 2013 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

En une décennie, le portrait de la retraite au Québec a complètement changé, révèle un sondage mené par Question Retraite.

Sans surprise, les travailleurs prévoient prendre ou prennent leur retraite plus tard qu’il y a 10 ans. Quatre travailleurs sur dix (41 %) comptent prendre leur retraite avant 65 ans. En 2003, ils étaient 62 %. Quant au nombre de retraités qui prennent une retraite hâtive, soit avant 55 ans, de 33 % en 2003, ils ne sont plus que 17 % cette année. Cependant, les travailleurs qui continuent d’être actifs sur le marché de l’emploi après 65 ans sont de plus en plus nombreux, leur proportion étant passée de 5 % en 2003 à 13 % en 2013. Cinq pour cent (5 %) des travailleurs n’envisagent pas d’arrêter de travailler, alors qu’ils étaient 2 % en 2003.

Question Retraite souligne que les travailleurs québécois ont un meilleur accès à la retraite progressive de nos jours (62 % contre 54 % en 2003). Et ils sont plus nombreux à s’y intéresser (88 % contre 83 %).

On note, dans le sondage, que la proportion de jeunes retraités (moins de 65 ans) qui ont été forcés par un événement hors de leur contrôle à prendre leur retraite (par exemple, une perte d’emploi) sont moins nombreux en 2013 (17 %) qu’en 2003 (27 %). Question Retraite attribue cette diminution à une baisse des mesures incitatives à la retraite, comme les indemnités de départ offertes par l’employeur. Parmi ces jeunes retraités, une plus forte proportion (54 % contre 40 %) dit avoir pris leur retraite au moment désiré.

« Pour Question Retraite, ces données révèlent un changement très important dans la perception que les travailleurs ont de leur propre retraite. Ou bien ils ont le pressentiment qu’ils devront travailler plus longtemps pour accumuler assez d’argent afin de vivre pleinement leur retraite, ou celle-ci est de moins en moins vue comme une fin en soi, mais plutôt comme un changement dans le rythme de travail. Il y a déjà bien longtemps que le rêve de la retraite à 55 ans n’est plus d’actualité et on peut maintenant dire que c’est également le cas de la retraite conventionnelle à 65 ans, telle que nous nous l’imaginions il y a quelques années », explique Jocelyne Houle-LeSarge, présidente de Question Retraite.

Le sondage a été réalisé par SOM, en collaboration avec la Régie de rentes du Québec, du 5 au 26 avril dernier, auprès de 1618 répondants québécois âgés de 25 à 64 ans.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000