A A A
Établissements

La Scotia veut renforcer sa présence en Amérique latine

10 avril 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La Banque Scotia a désormais l’intention de se concentrer sur les marchés du Pérou, de la Colombie, du Mexique et du Chili, a affirmé mardi son président et chef de la direction, Brian Porter.

À l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires de la Scotia à Kelowna, en Colombie-Britannique, celui-ci a indiqué que l’établissement entendait ainsi « profiter davantage des occasions de croissance qu’offrent ces pays ».

« Ces quatre marchés ont en commun des facteurs macroéconomiques similaires, une gestion financière disciplinée, ainsi qu’un système bancaire et réglementaire solide », selon la banque.

Marchés clés

« La croissance à long terme sera assurée par une classe moyenne et une population jeune de plus en plus instruite, qui est à la recherche de services bancaires », a précisé Brian Porter.

En ciblant ces « quatre marchés clés », l’institution financière sera encore mieux positionnée « pour répondre aux besoins du nombre croissant d’entreprises canadiennes qui font affaire dans cette région », a-t-il ajouté.

La Scotia figure parmi les plus internationales des banques canadiennes, avec des activités en Amérique du Sud, dans les Caraïbes, en Amérique centrale et en Asie.

Croissance au Canada

Par ailleurs, l’institution financière a annoncé qu’elle compte assurer sa croissance au pays « en resserrant ses liens avec ses clients existants » et en utilisant davantage ses réseaux (courtiers en prêts hypothécaires, libre-service bancaire Tangerine, programme SCÈNE et parrainage de la Ligue nationale de hockey) pour élargir sa clientèle.

À l’heure actuelle, ces réseaux comptent pour la moitié de ses nouveaux clients.

À lire : La Scotia annonce une hausse de ses profits

Loading comments, please wait.