A A A
Établissements

La Sun Life cherche un acheteur pour sa division américaine des rentes

25 octobre 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La Financière Sun life a retenu les services de la banque Morgan Stanley afin de trouver un acheteur pour sa division américaine des rentes, rapporte l’agence Bloomberg News. Les actifs de cette unité commerciale seraient évalués à plus d’un milliard de dollars.

Deux clients potentiels auraient manifesté un intérêt : la firme d’investissement new-yorkaise Guggenheim Partners et une entreprise dirigée par le magnat britannique de l’assurance Clive Cowdery.

En décembre dernier, la Sun Life annonçait un repositionnement stratégique majeur dont l’un des volets était l’abandon, aux États-Unis, de la vente de rentes à capital variable et d’assurances vie individuelles. La Sun Life estime que le secteur américain de la vente au détail présente des caractéristiques défavorables sur le plan économique. Les fluctuations actuelles des marchés financiers et les exigences réglementaires font en sorte qu’il ne contribue plus à accroître la valeur offerte aux actionnaires.

Au cours d’une rencontre avec les investisseurs en mars dernier, le grand patron de la Sun Life, Dean Connor, a indiqué que sa société avait pour objectif de porter en 2015 son bénéfice net opérationnel annuel à 2 milliards de dollars et à réaliser un rendement opérationnel des capitaux propres de 12 % à 13 %.

Pour y arriver, la Sun Life intensifiera ses activités en Asie, renforcera sa position dans le secteur de l’assurance collective et des garanties facultatives aux États-Unis, et fera croître ses opérations de gestion d’actif à l’échelle mondiale par l’intermédiaire de MFS Investment Management.

En 2001, la Sun Life a enregistré un bénéfice net opérationnel de 104  millions de dollars seulement.

Loading comments, please wait.