A A A
Établissements

La Sun Life et l’Industrielle Alliance inquiètent DBRS

10 septembre 2012 | Fabrice Tremblay | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’environnement de très bas taux d’intérêt qui semble vouloir se prolonger continue de peser sur les prévisions de résultats des grands assureurs au pays. L’agence de notation DBRS a émis son plus récent avis sur le crédit de la Sun Life et de l’Industrielle Alliance.

L’industrielle Alliance voit tout de même ses cotes  de crédits confirmées, mais avec une tendance négative. En juin dernier, DBRS avait placé l’Industrielle Alliance sous « surveillance avec perspectives négatives ».

Cette-fois ci, ce sont les cotes de crédit de la Sun Life qui sont placées sous  « surveillance avec perspectives négatives ».

Exit les produits à revenus garantis
En juillet dernier, l’Industrielle Alliance a mis fin aux ventes des polices Ecoflextra et aux nouveaux dépôts dans les contrats offrant la garantie de revenu minimum (GRM). Les séries Classique et Ecoflex, elles, continuent d’être offertes.

Ces changements ont été remarqués par les analystes de DBRS. Ils en pèsent le pour et le contre, soulignant que la démarche de gestion de risque de l’assureur devrait permettre de garantir une rentabilité à long terme. D’un autre côté, ces changements viennent affecter l’offre actuelle de l’Industrielle Alliance. « Certaines des décisions stratégiques prises récemment par la compagnie, comme d’arrêter de souscrire des contrats offrant la garantie de revenu minimum (GRM), ainsi que de proposer des produits qui partagent plus équitablement les risques du marchés avec les détenteurs de polices, pourraient changer la position compétitive de la compagnie », écrit DBRS.

Les cotes portant sur la dette et sur les actions privilégiées ont été retirées du statut « sous surveillance », où elles avaient été placées le 15 juin dernier. « La tendance négative attribuée reflète la flexibilité financière moindre de la compagnie, après avoir émis des actions privilégiés additionnelle pour améliorer ses ratios de capitaux », écrit l’agence.

Rentabilité en baisse pour la Sun Life

DBRS place les cotes de la Sun Life portant sur la dette et sur les actions privilégiées « sous surveillance avec perspective négative ». Une des autres cotes de la compagnie est par ailleurs confirmée. L’agence explique sa décision par la faible rentabilité récente de la compagnie et la volatilité de ses profits, dues à des facteurs externes sur les marchés. « Bien que l’exposition à ces facteurs ne soient pas unique à la Sun Life, DBRS estime que les résultats récents ne sont pas alignés avec ceux des autres acteurs de l’industrie et avec l’historique récent de la compagnie elle-même», écrit l’agence. Il y a une certaine incertitude associée à la transition stratégique opérée par la Sun Life, qui tente d’aller vers des produits plus rentables, comportant moins de risques intrinsèques, et avec des exigences de capital inférieures.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000