A A A
Établissements

La TD augmente ses capacités en intelligence artificielle

10 janvier 2018 | La Presse Canadienne | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

techno_html_ordi_internet_web_425La Banque TD a annoncé mardi qu’elle mettait la main sur Layer 6, une jeune pousse torontoise spécialisée dans l’intelligence artificielle, en espérant ainsi faire profiter ses services financiers du potentiel technologique de son acquisition.

La plus grande banque canadienne au chapitre des éléments d’actifs cherche à augmenter ses capacités en intelligence artificielle depuis un certain temps, a observé Michael Rhodes, chef de groupe de l’innovation, la technologie et les services communs de la TD.

« La quantité de données et la croissance de la puissance des ordinateurs font progresser la capacité d’apprentissage des machines, ou l’intelligence artificielle, pour lui permettre de jouer un rôle vraiment plus proéminent », a-t-il estimé.

Layer 6, dont la création ne remonte qu’à la fin 2016, utilise l’intelligence artificielle dans ses plateformes pour analyser diverses formes de données afin d’apprendre et d’anticiper les besoins de clients individuels.

L’entreprise conservera son identité propre et ses bureaux dans Yorkville, mais la TD deviendra son seul client, a expliqué M. Rhodes.

La Banque TD avait annoncé en octobre s’être entendue avec l’américaine Kasisto pour intégrer sa plateforme d’assistant virtuel KAI à son application bancaire mobile.

UN INTÉRÊT GRANDISSANT AU PAYS

L’intérêt des entreprises pour l’intelligence artificielle continue de croître au Canada. Les sociétés spécialisées dans ce domaine ont obtenu un financement record au cours des trois premiers trimestres de 2017, soit 191 M$ pour un total de 22 ententes, selon les données recueillies par PwC Canada.

La Banque Royale a aussi investi dans la recherche en intelligence artificielle, établissant des laboratoires à Toronto, Edmonton et Montréal. La Royale, la plus grande banque du Canada au chapitre de la valeur boursière, a aussi retenu, en janvier dernier, les services du pionnier de l’intelligence artificielle Richard Sutton en tant que conseiller.

Entre-temps, les gouvernements fédéral et ontarien ont misé sur ce même secteur, en investissant collectivement 100 M$ dans un institut de recherche en intelligence artificielle à Toronto. L’Institut Vecteur, qui a ouvert ses portes en mars 2017, devait aussi recevoir 80 M$ de la part de plus de 30 entreprises du secteur privé.

La Royale et la TD sont toutes deux partenaires de l’Institut Vecteur, tandis que les fondateurs de Layer 6 Jordan Jacobs et Tomi Poutanen sont des fondateurs de l’Institut.

La rédaction vous recommande : 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Mdias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000