A A A
Affaires

La vente de fonds communs au ralenti en juillet

5 août 2010 | David Santerre | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

bourse_baisse_425Trop occupé à se prélasser près de leur piscine ou à tondre le gazon, les investisseurs canadiens n’ont pas été très actifs sur le marché des fonds communs en juillet.

Ainsi, à la lumière des résultats préliminaires de ses membres, l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC) estime les ventes de fonds en juillet à quelque chose entre des rachats de 440.7 millions et des ventes de 59.3 millions de dollars.

Chose normale en période de vacances, selon Pat Dunwoody, vice président du service aux membres et aux communications à l’IFIC.

«La vente de fonds communs a été modérée parce que les canadiens sont plus préoccupés par leurs vacances que par leurs investissements pendant les mois d’été», analyse-t-il.

Ces résultats mitigés semblent attribuable à de nombreux rachats de fonds du marché monétaire, qui a atteint presque un milliard de dollars, alors que les ventes de fonds à long terme tournent autour de 700 millions. En juillet 2009 toutefois, le rachat de fonds du marché monétaire avait atteint plus de trois milliards.

La valeur des actifs gérés a toutefois crû d’environ 14 milliards et se situerait donc au total entre 603.7 et 608.7 milliards de dollars, une hausse de 50 milliards par rapport au niveau de juillet 2009.

La tendance à la vente de fonds à long terme et au rachat de fonds du marché monétaire semble se concrétiser dans plusieurs sociétés.

En voici quelques exemples.

-CI Financial a rapporté des ventes de fonds à long terme de 197 millions, et pour 3 millions de rachats de fonds du marché monétaire.

-Dundee Wealth a vendu pour 157 millions de fonds à long terme et pour un petit million dans les fonds du marché.

-RBC a vendu pour 239 millions en fonds à long terme, contre 261 millions en rachats de fonds du marché.

Loading comments, please wait.