A A A
Inflation

La volatilité est la nouvelle norme

21 février 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Plus du trois quarts (77 %) des investisseurs canadiens considèrent la volatilité des marchés comme la nouvelle norme de l’avenir financier, selon un sondage mené pour le compte de BMO Gestion mondiale d’actifs.

Interrogés quant à leurs principales priorités au moment d’investir dans le marché aujourd’hui, 96 % évoquent que l’équilibrage du risque de leurs placements est la plus importante. Les investisseurs canadiens mentionnent aussi :

¤ le taux de rendement à long terme (95 %)
¤ la diversification (86 %)
¤ le taux de rendement à court terme (72 %)

« Divers facteurs, comme des évaluations boursières exagérées, mais encore raisonnables, le resserrement des politiques monétaires et les tensions persistantes sur les liquidités dans les pays émergents, nous donnent à penser que la volatilité continuera de caractériser les marchés financiers au cours des 12 à 24 prochains mois », lance Paul Taylor, chef des placements, Actions de base, BMO Gestion mondiale d’actifs.

Selon lui, on doit s’attendre à ce que les rendements ralentissent cette année et que les marchés des revenus fixes demeurent volatils.

« Naviguer dans des marchés volatils peut s’avérer périlleux. Les Canadiens doivent donc impérativement rechercher des solutions qui les aident à diversifier leur portefeuille de placements et à gérer le risque efficacement », ajoute pour sa part Robert Armstrong, vice-président et chef, Solutions gérées, BMO Gestion mondiale d’actifs. Il précise également que c’est encore plus important pour les baby-boomers qui s’apprêtent à prendre leur retraite et pour qui protéger leurs fonds de retraite en réduisant le risque et en adoptant une stratégie prudente est crucial.

De l’aide svp

Quand on demande aux investisseurs canadiens s’ils ont besoin d’aide dans le choix de leurs placements, 80 % affirment qu’ils aimeraient avoir de l’aide pour déterminer du niveau de risque de leur placement idéal et 85 % disent avoir besoin d’assistance pour trouver les placements les mieux adaptés à leur tolérance au risque.

À écouter : Gestionnaires en direct – Les obligations convertibles contre la volatilité

Loading comments, please wait.