A A A
Justice

Lacroix libéré aujourd’hui

27 janvier 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

NorbourgL’ancien président de Norbourg, Vincent Lacroix, doit obtenir son congé du pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines, au nord de Montréal, jeudi. Le transfert se fera soit très tôt, soit tard en soirée, selon Rue Frontenac, le journal des employés en lock-out du Journal de Montréal. Il y était détenu depuis la fin de septembre 2009 et aura purgé le sixième de sa peine.

Vincent Lacroix, 44 ans, « n’ira pas en maison de transition en Ontario comme il en avait fait la demande, mais plutôt dans un centre d’un quartier montréalais », rapporte la même source. Son séjour en maison de transition durera trois ans. Il devra effectuer des travaux communautaires « afin d’intégrer des valeurs prosociales centrées sur l’altruisme et la contribution à la société », a précisé la Commission nationale des libérations conditionnelles, et ne pourra évidemment exercer des activités liées au domaine financier.

En septembre 2009, il avait été condamné à 13 ans de pénitencier après avoir plaidé coupable à plus de 200 chefs d’accusation de fraude, complot, fabrication de faux et de blanchiment d’argent. Il a purgé un sixième de sa peine qui prendra officiellement fin le 26 janvier 2026.

Vincent Lacroix avait auparavant purgé une peine dans une prison provinciale après avoir été condamné pour des infractions pénales.

Dans sa décision, la Commission nationale des libérations conditionnelles précise que Vincent Lacroix devra concentrer ses efforts sur des travaux communautaires, pendant six mois, « afin d’intégrer des valeurs prosociales centrées sur l’altruisme et la contribution à la société ». Vincent Lacroix devra vraisemblablement respecter un couvre-feu et ne pourra pas consommer d’alcool dans son nouveau domicile.

Le scandale Norbourg a éclaté en août 2005. Il ne restait plus alors que 85 millions $ dans les coffres de l’entreprise, plutôt que les 200 millions $ inscrits à ses livres. Une enquête a démontré que Vincent Lacroix avait dépensé le reste pour maintenir l’entreprise à flot et pour vivre dans le luxe.

Norbourg a déclaré faillite à l’automne 2005 et son pdg a été forcé de faire de même au printemps suivant. Leurs actifs ont été liquidés.

Quelque 9200 petits investisseurs ont perdu leurs économies à cause des agissements criminels de Vincent Lacroix. Ils ont heureusement appris il y a quelques jours qu’ils récupéreraient la quasi-totalité de leur mise, grâce au règlement hors cours d’un recours collectif visant entre autres l’Autorité des marchés financiers.

Dans la foulée du scandale Norbourg, des experts du milieu de la finance ont proposé la création d’un fonds d’indemnisation des victimes de fraude et de négligence de la part de conseillers en placement et de gestionnaires de fonds.

Le ministre des Finances du Québec, Raymond Bachand, s’est montré très ouvert à l’idée exposée dans un mémoire qui lui a été présenté jeudi.

Avec La Presse Canadienne.

Loading comments, please wait.