A A A

L’action de Sprott Inc. n’a rien cassé à sa première journée en Bourse

16 mai 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le cours de l’action de Sprott Inc. a entamé sa toute première journée en Bourse, jeudi dernier, par un recul de 7 % à l’ouverture des négociations. Lancés à 10 $ pièce, les titres de Sprott Inc. ont fléchi jusqu’à 9,31 $ avant de reprendre du poil de la bête et de clôturer la séance à 9,84 $, en baisse de 1,6 %.

Même si l’effervescence n’a pas été au rendez-vous, les volumes de transactions ont été considérables. En effet, plus de 12 millions d’actions de Sprott Inc. ont changé de mains.

Sprott Inc., rappelons-le, est cette entreprise fondée par l’investisseur contrarian bien connu Eric Sprott. Celui-ci a ouvert le capital de son entreprise de fonds communs Sprott Asset Management afin de récolter 200 millions de dollars, la plus importante levée de capital boursier jusqu’ici cette année au pays. Cette somme doit lui servir à planifier sa succession à la tête de sa firme.

«Je crois que de nombreux investisseurs ont pris position, s’attendant à ce que les cours flambent à l’ouverture. Mais comme l’explosion n’a pas eu lieu, ils ont décidé de liquider leurs titres», a indiqué Ian Nakamoto, directeur de la recherche pour le courtier MacDougall, MacDougall & MacTier.

Âgé de 63 ans, Eric Sprott, natif d’Ottawa, a fait fortune et enrichi des milliers d’investisseurs en investissant dans les entreprises de ressources naturelles avant que ne survienne le boom des métaux et de l’énergie. Contre toute attente, il a misé contre les banques et autres actions blue chips. Encore une fois, il visait juste.

Son fonds Sprott Canadien Equity bat l’indice S&P/TSX avec une régularité déconcertante. Sur 10 ans, le fonds de Sprott affiche un rendement annuel moyen de 28 %. Le S&P/TSX, lui, enregistre une moyenne de 7,8 %.

Au cours de 2007, Sprott Asset Management a embauché plusieurs gestionnaires de renom, comme Allan Jacobs, un spécialiste des actions de petite capitalisation, et le duo Charles Oliver et Jamie Horvat, experts en actions de ressources naturelles. Ils se joignent à une équipe bien rodée qui compte entre autres Peter Hodson (actions de croissance) et John Embry, un spécialiste de l’or.

Des observateurs disent que ce groupe de gestionnaires prendra les rênes de Sprott Asset Management quand son fondateur tirera sa révérence.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000