A A A
Établissements

L’AMF aidera-t-elle les cabinets indépendants?

19 mai 2011 | Anaïs Chabot | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Plusieurs conseillers et cabinets indépendants d’ici ont été éprouvés par les différents scandales financiers qui ont secoué le Québec au cours des dernières années. Souvent, des clients les ont boudés et se sont tournés vers les grandes institutions financières. Que compte faire l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour les conseillers et cabinets indépendants?

Invité par Conseiller.ca à se prononcer sur le sujet à la suite d’une allocution prononcée le 18 mai à Montréal, Mario Albert, nouveau PDG de l’Autorité, avoue d’emblée que les cabinets indépendants représentent à eux seuls une réalité particulière. « Ce qu’on entend souvent  c’est que la réglementation actuelle elle est lourde. C’est des coûts importants pour eux », a-t-il déclaré. « Le défi est de garder un bon équilibre entre une réglementation qui protège le consommateur et une réglementation qui permet aux petits cabinets de rester en affaires », a-t-il ajouté.

Le dossier est donc en cours à l’AMF. Mario Albert assure qu’il gardera toujours en tête, pendant le processus de réflexion, le fait que le danger est d’oublier le travail que font les cabinets indépendants.

L’Autorité étudie donc ce problème et fera par la suite des recommandations. Des discussions avec le ministère des Finances sont même prévues, afin de choisir la meilleure approche possible.

Loading comments, please wait.