A A A
Argent

L’AMF invite le MEDAC à soumettre un nouveau projet

20 mai 2011 | Anaïs Chabot | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Mario Albert a tenté de relativiser les choses concernant la décision récente de l’Autorité des marchés financiers (AMF) de cesser de financer le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MEDAC). L’organisme a vu, du coup, son budget annuel réduit de 80 %.

Le nouveau PDG de l’AMF a d’abord tenu à préciser, devant les journalistes réunis le 18 mai au Cercle de la finance internationale de Montréal, que la décision de ne pas reconduire le financement du MEDAC a été prise par un comité du Fonds d’éducation pour la saine gouvernance (FESG).

Selon M. Albert, le MEDAC avait déjà été averti par le FESG des réticences du comité à continuer de financer l’organisme. Le projet présenté cette année par le MEDAC ne convenait pas au comité, a-t-il ajouté, sans donner plus de détails.

Espoir pour le MEDAC?
Cependant, Mario Albert a tenu à préciser que le MEDAC était invité à revoir son projet et à le représenter au FESG par la suite.  « Ça nous fera plaisir de l’examiner à nouveau, dans le cadre d’un nouvel appel de projet », a-t-il affirmé.

Présidé aujourd’hui par l’ancien président du Mouvement Desjardins Claude Béland, le MEDAC a été fondé en 1995 par le Robin des banques,  Yves Michaud. L’organisme sans but lucratif a pour but premier de donner une tribune aux petits épargnants mais a aussi une mission d’éducation auprès de ces derniers.

Loading comments, please wait.