A A A
Justice

L’AMF met fin aux pratiques d’un conseiller de Sherbrooke

28 avril 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Des ordonnances de blocage, d’interdiction d’opérations sur valeurs et d’interdiction d’agir à titre de conseiller ont récemment été prononcées contre Alain Véronneau par le Bureau de décision et de révision (BDR). Celles-ci, demandées par l’Autorité des marchés financiers (AMF), visent à empêcher l’intimé de poursuivre ses activités frauduleuses dans la région de Sherbrooke.

Actif dans le milieu de l’assurance de personnes, de l’assurance collective, de la planification financière et de l’épargne collective, Alain Véronneau aurait eu recours à différents stratagèmes dans le but de flouer 16 investisseurs.

En utilisant le lien de confiance, il aurait convaincu plusieurs personnes de lui confier des sommes d’argent afin de réaliser des investissements.

Plus précisément, il se serait accaparé plus de 300 000 $ des sommes totales recueillies en utilisant des documents contrefaits, censés prouver l’existence des placements, et d’autres informations trompeuses.

Dans le but d’éviter que l’accusé ne sollicite d’autres investisseurs, le BDR a imposé ces ordonnances, qui comprennent également des clauses empêchant Alain Véronneau et Lorraine Saint-Martin de réaliser des transactions dans certains comptes bancaires et de se départir de biens acquis avec l’argent des investisseurs.

Alain Véronneau figure au Registre des retraits de représentants de l’AMF depuis la fin du mois de septembre 2014.

La rédaction vous recommande : 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.