A A A
Justice

L’AMF poursuit deux hommes de Gatineau

14 avril 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’Autorité des marchés financiers (AMF) intente une poursuite pénale à l’égard de Georges Pierre Jr. et de Serge St-Martin dans le district judiciaire de Gatineau, en lien avec diverses activités de placement illégal.

Elle entend démontrer que les deux hommes, dirigeants d’Investissements Nubia, ont illégalement sollicité des investisseurs afin qu’ils placent des fonds dans un projet d’acquisition d’immeubles à revenus, notamment.

Selon l’AMF, la perte des investisseurs se chiffrerait à « un peu plus de 60 000 dollars ».

Un total de 20 chefs d’accusation

Georges Pierre Jr. fait face à 17 chefs d’accusation, dont sept chefs pour placement illégal, six chefs pour exercice illégal de l’activité de courtier et quatre chefs pour avoir transmis des « informations fausses ou trompeuses » aux investisseurs. S’il est reconnu coupable, il s’expose à une amende minimale de 63 000 dollars.

De son côté, Serge St-Martin fait face à trois chefs d’accusation : un pour placement illégal, un pour exercice illégal de courtier et un autre pour avoir transmis des « informations fausses ou trompeuses » à un investisseur. Il s’expose à une amende minimale de 11 000 dollars s’il est reconnu coupable.

L’Autorité était déjà intervenue en mars 2014 afin de faire cesser les activités de sollicitation de ces deux hommes et de bloquer les actifs détenus par Georges Pierre Jr.

Gare aux arnaques!

Sur Internet ou physiquement, offrir des investissements est une activité réglementée, rappelle l’AMF. En conséquence, la personne ou la compagnie qui vous offre d’investir doit être dûment inscrite auprès d’elle.

Avant de débourser toute somme d’argent, même si la transaction est effectuée avec quelqu’un en qui ils ont pleinement confiance, les consommateurs doivent donc toujours vérifier que celui-ci est bien inscrit au registre des entreprises et individus autorisés à exercer.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques