A A A
Justice

L’AMF poursuit Donald Murphy au pénal

26 juin 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Pour avoir illégalement agi à titre de représentant et utilisé de faux documents, Donald Murphy fera l’objet d’une poursuite au pénal intentée par l’Autorité des marchés financiers (AMF). S’il est reconnu coupable, l’amende minimale prévue est de 200 000 $.

L’enquête de l’AMF a établi que Donald Murphy, président et premier actionnaire de Les Services Financiers D.D.A. & Associés, se serait approprié un montant de 50 000 $ au moyen d’un stratagème visant à flouer un investisseur.

Plus précisément, l’intimé aurait utilisé le lien de confiance pour agir à titre de représentant de l’investisseur auprès d’une compagnie d’assurance. Une fois les sommes reçues, Donald Murphy lui aurait livré un faux certificat de placement.

COMPTES BANCAIRES BLOQUÉS

Pour rappel, le 20 juin 2014, le Bureau de décision et de révision (BDR) a ordonné le blocage des comptes bancaires de l’intimé, de même que des suspensions visant le certificat de Donald Murphy et son cabinet, Services Financiers D.D.A. et associés.

La rédaction vous recommande :

Blocage et suspension de certificat pour un représentant en assurance

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.