A A A
Justice

L’AMF poursuit un dirigeant de PME

30 juin 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

AMF_100L’Autorité des marchés financiers (AMF) vient de déposer 47 chefs d’accusation contre Jean-Pierre Beaudry, vice-président de la firme Central Network Communications (CNC inc.), pour des infractions relatives à des placements.

L’AMF reproche à Jean-Pierre Beaudry d’avoir :

– aidé CNC inc. à procéder à des placements sans prospectus;

– agi illégalement à titre de courtier en valeurs;

– fourni des informations fausses ou trompeuses;

– déclaré que les actions de son entreprise seraient cotées à la Bourse.

Le scénario est bien connu. Jean-Pierre Beaudry proposait à des consommateurs d’investir dans CNC inc., une compagnie spécialisée dans le développement et la commercialisation de solutions informatiques, en leur promettant que l’entreprise serait éventuellement cotée. Il aurait même offert à certains d’entre eux des actions d’une autre société, en faisant valoir que cette dernière fusionnerait avec CNC inc. et que, par conséquent, le prix de ces actions augmenterait considérablement.

L’affaire ne s’est jamais concrétisée. Six investisseurs auraient perdu environ 130 000 $.

S’il est reconnu coupable de l’ensemble des chefs qui pèsent contre lui, Jean-Pierre Beaudry est passible d’amendes de 310 000 $.

Loading comments, please wait.