A A A
Établissements

L’APCHQ propose d’« enrichir » les Québécois de 32 milliards

19 mars 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


En stimulant l’accès à la propriété pour 100 000 ménages québécois, le prochain gouvernement pourrait créer « un réservoir de richesse de 32 milliards de dollars », a estimé hier l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ).

Aujourd’hui, seuls 60 % des ménages sont propriétaires de leur habitation, contre 69 % à l’échelle nationale, d’après Statistique Canada.

Or, l’habitation constitue la principale source de richesse des familles. La société dans son ensemble tirerait donc « un grand avantage à ce qu’un plus grand nombre de ménages soient propriétaires et jouissent ainsi d’une certaine autonomie financière », souligne l’association.

Au Québec, selon les données les plus récentes de Statistique Canada, les ménages propriétaires détiennent un avoir net médian de 338 000 $, soit 320 000 $ de plus que les ménages locataires.

Coup de pouce aux jeunes familles

« La création d’une mesure pour donner l’accès à la propriété à 100 000 ménages afin de nous rapprocher ne serait-ce qu’à mi-chemin de la moyenne canadienne générerait un réservoir de richesse de 32 milliards », a calculé l’APCHQ.

Ce chiffre démontre qu’il est nécessaire d’aider les jeunes familles à acheter une première maison, soutient l’association.

Un coup de pouce qui pourrait se faire grâce à un Régime d’accession à la propriété intergénérationnel, une bonification du remboursement de la TVQ lors de l’achat d’une habitation neuve, ou encore un prêt garanti par le gouvernement avec, éventuellement, un congé d’intérêt et remboursable à moyen terme.

Un sondage réalisé à l’automne 2013 auprès de Québécois âgés de 18 à 39 ans démontrait que le principal obstacle à l’achat des jeunes ménages est le manque de mise de fonds.

Le sondage révélait aussi que près de 90 % de ces jeunes adultes souhaitaient acheter une première propriété au cours des prochaines années.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques