A A A
Attention

L’appel de la région

12 octobre 2017 | Éric Vallée | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

eric-valleeUn nombre important de professionnels en services financiers exercent loin des centres urbains. Leur pratique se situe à des lieues de celle des conseillers qui travaillent en ville, tout comme les demandes de leurs clients. 

ÉRIC VALLÉE, LA CAPITALE SERVICES CONSEILS
OÙ : Baie- Comeau, Côte- Nord
ANNÉES DE PRATIQUE : 10
TITRES : conseiller en sécurité financière et représentant en épargne collective

À 35 ans, Éric Vallée, de La Capitale services conseils, se sent bien positionné pour profiter d’un phénomène de plus en plus présent sur la Côte-Nord. « Les conseillers qui travaillent dans les caisses ou les banques vieillissent et plusieurs quittent pour la retraite, mais la relève se fait rare, explique- t-il. Il y a beaucoup de roulement. Il arrive fréquemment que des clients aient changé de conseiller, contre leur gré, trois ou quatre fois en cinq ans. Ils n’aiment pas cela et viennent vers des cabinets comme le mien pour retrouver un service plus stable ».

Ces situations surviendraient moins souvent dans ce genre de firmes, notamment chez les indépendants, où le dossier client ne serait généralement transféré qu’une seule fois à la personne qui prend la relève.

Après dix ans de pratique, Éric Vallée compte 2 000 clients (épargne et assurance confondues). Baie- Comeau se trouve dans la MRC de Manicouagan, laquelle a connu plus que sa part de difficultés économiques depuis quelques années. Selon l’Institut de la statistique du Québec, le territoire a vécu la plus forte baisse de l’emploi au Québec entre 2009 et 2014, perdant 7,1 % de ses travailleurs. Depuis 2004, leur nombre n’a jamais cessé de décliner.

Un contrecoup qu’Éric Vallée n’a pas trop ressenti jusqu’à maintenant. Baie- Comeau est une ville de services et la vaste majorité de ses clients travaillent dans l’administration publique, par exemple à Hydro- Québec, dans des hôpitaux, des commissions scolaires, etc.

MOINS DE COMPÉTITION, MOINS DE RESSOURCES

Selon lui, la compétition est moins féroce sur la Côte-Nord que dans les grands centres. À condition d’être mobile. Si environ 85 % de ses clients demeurent à Baie- Comeau, d’autres habitent à plus de deux heures de route. Comme bien des conseillers en région, il a aussi des clients à Montréal, Québec ou Trois- Rivières. Des gens qu’il sert depuis de nombreuses années, mais qui ont quitté, souvent au moment de prendre leur retraite, pour se rapprocher de leurs enfants et petits-enfants.

« Plusieurs des jeunes qui quittent Baie- Comeau pour aller faire des études dans les grands centres ne reviennent jamais, raconte- t-il. Alors, les parents vont les rejoindre. Mais ils restent mes clients. Je me déplace environ trois ou quatre fois par année, mais les nouvelles technologies facilitent grandement les contacts à distance ».

Pour Éric Vallée, la pratique en région exige surtout une grande autonomie. Il rappelle que les sièges sociaux se trouvent généralement dans les grands centres. Si vous travaillez à Baie-Comeau, vous n’aurez pas accès à un directeur sur place, souligne- t-il. Idem pour les formations, moins disponibles sur la Côte-Nord que dans les centres urbains.

UNE APPROCHE GLOBALE

Les besoins de la clientèle en région peuvent aussi varier de ceux des épargnants des grandes villes. Éric Vallée cite en exemple le secteur de l’immobilier. « La moyenne des hypothèques est d’environ 150 000 $ à Baie-Comeau, donc elles occupent une place moins importante lorsqu’on évalue la situation du client, explique- t-il. Le volume d’hypothèques et de produits qui y sont rattachés, comme les assurances prêts, est aussi beaucoup plus faible ».

Pour s’adapter, Éric Vallée a donc développé une approche holistique, afin de répondre le plus possible à tous les besoins de ses clients en planification de retraite, placement et assurance. « Nous évoluons dans de petits milieux, alors si on performe et on sert bien les gens, ça se sait très vite, conclut- il. Cela reste le meilleur moyen d’attirer de nouveaux clients ».

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000