A A A

L’arbitrage des titres convertibles, la stratégie alternative la plus payante en 2006

18 janvier 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(18-01-2007)Les fonds de couverture axés sur l’arbitrage des titres convertibles ont produit un rendement moyen de 15,2 % en 2006. Il s’agit de la meilleure performance enregistrée dans l’univers des fonds de couverture, indique le courtier RBC Dominion valeurs mobilières.

Dans l’ensemble, le secteur des fonds de couverture a rapporté 10,6 % en 2006, ce qui se compare avantageusement aux 7,5 % de 2005.

Jusqu’à la mi-2006, les fonds d’arbitrage des titres convertibles connaissaient une année plutôt ordinaire. Mais la poussée boursière du dernier semestre aux États-Unis a permis d’inscrire des gains appréciables. RBC Dominion indique que les titres convertibles ont profité de la hausse des cours et du resserrement des écarts dans les taux de crédit.

L’arbitrage de titres convertibles consiste à acheter simultanément des titres convertibles d’une entreprise(comme certaines obligations)et à vendre à découvert des actions de cette même entreprise afin de profiter d’une divergence dans les cours.

Les fonds en compte/à découvert(long/short equity)ont également bien fait, produisant un rendement moyen de 13,6 %.

Les grands perdants de 2006 se trouvent du côté des fonds « macro », qui n’ont généré que 1,4 %.

Les données de RBC Dominion proviennent de son indice RBC Hedge 250 Index. Cet indice trace 250 fonds de couverture triés à l’intérieur d’une ensemble de 5 600 fonds.

Pour consulter cet indice, cliquez ici :

Loading comments, please wait.