A A A
Argent

L’Asie-Pacifique est le marché le plus riche du monde

16 septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les analystes anticipent une croissance annuelle de 10 % de la richesse des « particuliers fortunés » dans cette zone, spécialement en Chine et en Inde, selon le Rapport sur la richesse dans la région Asie-Pacifique 2015 publié hier par Capgemini et RBC Gestion de patrimoine.

Le nombre de ces particuliers ayant un actif à investir d’au moins un million de dollars américains (sans tenir compte de la valeur de leur résidence principale, de leurs objets de collection et de leurs biens) y a augmenté de 8,5 % l’an dernier pour atteindre 4,7 millions de personnes, soit un million de plus qu’en 2013.

En outre, leur richesse a progressé de 11,4 % et atteint 15,8 billions de dollars américains, ce qui la place en tête de toutes les régions à l’échelle mondiale.

PLUS DE RICHESSE QU’AUX ÉTATS-UNIS

L’Asie-Pacifique devançait déjà l’Amérique du Nord pour ce qui est du nombre de grandes fortunes (4,69 millions, contre 4,68 millions), selon le récent Rapport sur la richesse dans le monde 2015. Désormais, elle devrait aussi, d’ici la fin de l’année, la surpasser au chapitre de la richesse, avec 16,2 billions de dollars.

Si l’on en croit les prévisions à long terme de Capgemini et RBC Gestion de patrimoine, la richesse des mieux nantis devrait croître de manière plus importante dans cette aire géographique que partout ailleurs, et la majeure partie de cette manne proviendra des économies émergentes que sont la Chine, l’Inde, l’Indonésie et la Thaïlande.

« C’est en Chine et en Inde, en particulier, qu’on a observé au cours des dernières années la plus forte croissance de la richesse des particuliers fortunés, et on prévoit que ces deux pays demeureront des moteurs importants de croissance de cette richesse, tant dans la région Asie-Pacifique qu’à l’échelle mondiale », indiquent les analystes des deux firmes.

LE NOMBRE D’ULTRA RICHES EXPLOSE EN CHINE

Les deux géants comptent pour près de 10 % de la richesse des particuliers fortunés à l’échelle mondiale, et elles ont contribué dans une proportion de 17 % (3,2 billions de dollars) à la croissance mondiale de la richesse depuis 2006.

En 2014, le nombre d’ultra riches en Chine s’est ainsi accru de 17,5 % pour atteindre 890 000, tandis que le niveau de richesse de cette catégorie de la population a grimpé de 19,3 % pour s’établir à 4,5 billions de dollars.

Durant cette période, l’Inde a également connu une très forte hausse du nombre de grandes fortunes (26,3 %, avec 198 000 personnes) et de leur richesse (28,2 %, à 785 milliards de dollars).

BONNES OCCASIONS POUR LES SOCIÉTÉS

À noter que les « particuliers très fortunés » (ayant un actif à investir de 30 millions de dollars ou plus) représentent moins de 1 % de la population de millionnaires dans cette partie du globe, alors qu’ils détiennent plus du quart de sa richesse.

« En dépit de quelques récents problèmes économiques, on prévoit que la croissance de la richesse dans la région sera la plus élevée dans le monde, offrant de formidables occasions aux sociétés de gestion de patrimoine qui seront en mesure de répondre aux besoins de plus en plus complexes des particuliers fortunés en Asie-Pacifique », conclut Barend Janssens, de RBC Gestion de patrimoine – Asie.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques